Un sex-shop halal en Arabie saoudite ?

Un entrepreneur néerlando-marocain prévoit de vendre une ligne de produits érotiques en Arabie saoudite. Par ce biais, il souhaite briser les stéréotypes entourant les musulmanes.

Rédaction lifestyle

Un entrepreneur néerlando-marocain prévoit de vendre une ligne de produits érotiques en Arabie Saoudite. Par ce biais, il souhaite briser les stéréotypes entourant les musulmanes.

Abdelaziz Aouragh, un Néerlandais d'origine marocaine, souhaite ouvrir à la Mecque un sex-shop compatible avec la charia. Il est le fondateur d’El Asira, un sex-shop en ligne. Son futur magasin ne vendra ni jouets sexuels ni films pornographiques mais seulement des articles "augmentant les sensations de sensualité et améliorant l'atmosphère au sein du couple", dixit l'entrepreneur. Dans un pays où les femmes n'ont pas le droit de vote ni de conduire, ce serait une... révolution.

Par cette initiative, il souhaite casser les clichés concernant la gent féminine musulmane. "Ce n'est pas vrai que les femmes musulmanes ne sont censées qu'être à la cuisine et porter le voile. On devrait aussi mettre en avant l'amour», explique M Aouragh.

Son projet aurait été approuvé par les autorités religieuses saoudiennes. Il a prévu une gamme de 18 produits "halal", car ceux-ci sont "autorisés par la loi islamique et la religion islamique". Cette ligne présente des crèmes, des huiles, des bougies, etc.

L’ouverture de ce sex-shop en Arabie Saoudite pourrait rapporter gros selon le magazine Planet. "Il y a énormément de potentiel étant donné que nous nous adressons à un marché mondial de 1.8 milliard de personnes", estime l’entrepreneur à l’AFP.

Ce n'est pas le premier magasin de ce genre à ouvrir dans le monde musulman. Depuis 5 ans, au Bahrein, une femme est à la tête d'un magasin d'articles érotiques. En Turquie, un premier sex-shop halal a été ouvert en 2013.