Ce point-virgule est bien plus qu'un tatouage

Ces tatouages composés d'un point-virgule ont fait récemment leur apparition en nombre sur les réseaux sociaux. Ils symbolisent la lutte contre la dépression...

Rédaction lifestyle
Ce point-virgule est bien plus qu'un tatouage
©Twitter

Ces tatouages composés d'un point- virgule ont fait récemment leur apparition en nombre sur les réseaux sociaux. Ils symbolisent la lutte contre la dépression...

Les poignets tatoués de ce signe font partie du projet Semicolon. L'idée ? Se tatouer un point virgule pour lutter contre la dépression,l'addiction, l'automutilation et les tendances suicidaires. L'initiative a été lancée en 2013 par une Américaine, Amy Bleuel, suite au suicide de son père."Le point virgule est choisi par un auteur qui pourrait décider de terminer la phrase, mais qui ne le fait pas", peut-on lire sur le site du projet, "l'auteur, c'est vous. Et la phrase c'est votre vie".

Le point virgule marque donc le tournant qu'on peut prendre dans sa propre vie. L’emplacement de ce point-virgule sur le poignet n’est pas choisi au hasard puisque c’est l'endroit où des personnes peuvent se tailler les veines.





Cette thérapie virtuelle collective pose toutefois question, comme le souligne la psychosociologue Marie Cipriani dans une carte blanche pour le Nouvelobs. "L’injonction "tatouez-vous ce symbole si vous êtes une personne fragile" me dérange. Marquer volontairement son corps par un signe évoquant la faiblesse "avouée" ainsi en s’appuyant sur l’argument d’un appel à l’aide est surprenant, écrit-elle, il y a un côté copier-coller qui va totalement à l’encontre des fondements de l’histoire du tatouage ancestrale qui perdure encore de nos jours".