Un orgasme avant une compétition sportive : bonne ou mauvaise idée?

Votre libido est en berne ? La pratique régulière d’une activité physique pourrait vous aider.

Lisa Saoul
Un orgasme avant une compétition sportive : bonne ou mauvaise idée?

Votre libido est en berne ? La pratique régulière d’une activité physique pourrait vous aider.

Si le sport permet de perdre des kilos et de sculpter la silhouette, il est aussi bénéfique pour la libido ! Selon une étude, après un programme de course à pied d’une durée de 9 mois, la fréquence mensuelle des rapports sexuels des hommes s’élève à 12, contre 7 environ avant le début de leur entraînement. Une autre étude, portant sur les femmes cette fois-ci, a montré que la fréquence des rapports s’élevait de 30 % à la suite d’un programme d’aérobic de 3 mois.

Comment expliquer cette hausse du désir sexuel ? C’est d’abord une affaire d’hormones, répond Alexandre Reither, rédacteur d’articles sportifs pour le site internet UCP Muscu. "Lors d’un effort physique, la production d’hormones sexuelles (testostérone et œstrogène, NdlR) est stimulée."

Autre conséquence d’une activité physique qui dépasse les 30 minutes : elle entraîne la production d’endorphines, ces hormones du bien-être qui permettent de lutter contre le stress et les préoccupations, deux des principaux ennemis de la libido.

Un gain de confiance en soi

La forte libido des personnes qui pratiquent régulièrement du sport n’est pas seulement liée au fonctionnement des hormones. Il s’agit avant tout du résultat d’un processus psychologique, poursuit le spécialiste du sport. "Quand une personne fait du sport et se sent bien dans son corps, la confiance en soi et l’envie de relations sexuelles augmentent." La pratique régulière d’un sport contribue en effet à embellir un corps en le rendant plus ferme et plus tonique. Il est plus facile de se dévêtir et d’être à l’aise avec son partenaire dans ces conditions.

Attention cependant à ne pas tomber dans des excès d’entraînement sportif. Le surplus d’effort peut nuire à la libido. "S’il y a entraînement, le corps est contraint de mobiliser trop d’énergie et rentre donc dans une situation de stress. D’où l’importance de s’entraîner tout en restant conscient de ses limites et avec les conseils d’un professionnel", conseille Alexandre, avant de rappeler qu’il s’agit de situations très rares.


Un orgasme avant une compétition sportive : bonne ou mauvaise idée ?

Selon une croyance populaire, avoir des rapports sexuels avant un match ou une compétition une autre compétition sportive affecterait les performances. Le boxeur Mohamed Ali prônait l’abstinence avant chaque compétition. Même Platon, en 444 avant JC, écrivait : "Les compétiteurs olympiques devraient éviter l’intimité sexuelle avant les courses."

Qu’en est-il vraiment ? "Selon les études, cela ne s’applique pas chez les femmes", indique Alexandre Reither, rédacteur d’articles sportifs pour le site internet UCP Muscu. Une partie de jambes en l’air ou une séance de plaisir solitaire n’ont donc rien de problématique avant un match crucial !

La réponse est en revanche moins tranchée pour les hommes : si l’orgasme a lieu une journée ou plusieurs heures avant la compétition sportive, cela ne pose pas de problèmes, indique le spécialiste. Si l’orgasme a lieu dans l’heure qui précède la compétition sportive, cela peut nuire à la performance : "Il y a une période de réticence après un orgasme. Cela va de pair avec un affaiblissement."

Les messieurs ont donc plutôt intérêt à rester sage une heure avant la compétition sportive.

Pour le physiologiste Ricardo Guerra, qui s’exprime dans un article pour LePlus, le contexte dans lequel ont lieu les relations sexuelles d’avant-match peut nuire à la performance. Il cite notamment l’alcool et l’atmosphère de fête. "Dans ce cas, des relations sexuelles accompagnées de toutes les variables précédentes ont toutes les chances de constituer un handicap le jour du match."