Comment briser le cercle vicieux de l'ennui dans sa vie ?

L'ennui commence généralement dans un domaine précis : le couple, le travail, la famille, le quotidien, pour s’étendre petit à petit. Comment lutter contre l'ennui profond ? Une chronique de Julie Arcoulin, coach en développement personnel.

Julie Arcoulin
Comment briser le cercle vicieux de l'ennui dans sa vie ?
©Reporters

Beaucoup des personnes que je rencontre en atelier ou en consultations individuelles me font part de l’ennui qui s’est emparé de leur vie.


Il a généralement commencé dans un domaine précis : le couple, le travail, la famille, le quotidien, pour s’étendre petit à petit. Il ne faut cependant pas confondre routine et ennui. La routine peut s’installer et nous peser à certains moments de vie, mais être aussi confortable à d’autres moments. Elle peut se changer facilement en fonction de ce qu’on attend de la vie. L’ennui, quant à lui, semble plus profond, plus difficile à évincer car il nous entraîne dans une spirale négative.

Comme je vous le disais, l’ennui peut s’installer dans plusieurs domaines. Voyons ce qu’il se passe en cas d’ennui dans le couple et au travail.


L’ennui dans le couple

Comment briser le cercle vicieux de l'ennui dans sa vie ?
©Reporters


Avant toute chose, ennui ne veut pas dire désamour. Ce n’est pas forcément parce que vous vous ennuyez, à un moment donné, que vous n’aimez plus votre partenaire. Il arrive parfois quand la routine a duré trop longtemps.

Un partenaire n’est jamais responsable de l’ennui de l’autre. Chacun doit prendre sa part de responsabilités. D’ailleurs, il est maintenant clair et vérifié que faire dépendre quoi que ce soit de quelqu’un d’autre que de soi amène forcément de la déception. Si vous êtes en couple et que vous ressentez de l’ennui, inutile de mettre cela sur le dos de l’autre. Vous aussi avez laissé l’ennui s’installer. La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas irréversible. Cependant, il faut vous assurer que vous vous aimez toujours, que vous avez toujours des envies communes (ce qui n’empêche absolument pas d’avoir des envies personnelles) et que vous trouvez toujours un sens à votre couple.

Il est aussi important de vous demander si l’ennui ne vient pas d’ailleurs. C’est l’histoire de la poule et de l’œuf. L’ennui dans votre couple est présent parce qu’il a démarré ailleurs et s’est étendu ? Ou il a démarré dans le couple et s’est étendu ailleurs ? La réponse à cette question changera l’orientation des solutions.

Quand on parle d’ennui dans le couple, on fait souvent référence à ces couples dînant en tête-à-tête dans le silence. Ce qui est, peut-être, le reflet d’un manque d’intérêt de l’un vis-à-vis de l’autremais aussi le signe que le couple, les discussions, les partages ne sont plus alimentés parce que les partenaires s’ennuient dans un autre domaine de vie. Vous saisissez la nuance ? Il est possible aussi que l’ennui soit le reflet d’une remise en question du couple ou la remise en question le reflet de l’ennui. Ces distinctions et subtilités sont importantes, elles permettent d’apporter des réponses adéquates. Il ne faut pas forcément penser au pire. La vie n’est pas un tracé plat…


L’ennui au travail

Comment briser le cercle vicieux de l'ennui dans sa vie ?
©Reporters


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est plus fatigant de s’ennuyer que d’avoir des journées bien remplies. Le manque de stimulation intellectuelle est très dévalorisant et finit par être stressant. Ne rien faire affaiblit l’estime de soi et provoque le sentiment d’être inutile. On parle d’ailleurs de plus en plus du « bore-out ». Le burn-out mais pas lié à la suractivité, plutôt à l’ennui et à l’inactivité qu’il induit.

L’ennui au travail n’est pas bon pour la santé : lorsqu’on s’ennuie on rumine, on fume plus (si l'on fume), on mange plus. Pas forcément les trois en même temps. Le temps où l’on subissait les journées de travail est révolu. En tout cas, les possibilités de reconversion, de changement, la mobilité en entreprise, l’offre grandissante des formations et j’en oublie, sont des éléments à notre disposition aujourd’hui. Il devrait être quasiment interdit de s’ennuyer au bureau. Ce qui m’amène à une nouvelle distinction : l’ennui par manque d’activité ou l’ennui induit par le sentiment de ne pas être à la bonne place, de passer à côté de sa vie ou de faire un travail qu’on n’aime pas.

Il arrive que des employés n’aient pas suffisamment de travail, si si. Et pas forcément parce qu’ils n’en veulent pas ! Simplement parce que l’organisation de l’entreprise a des lacunes. Dans ce cas-là, il est important de pouvoir en parler. Je sais que les croyances du genre « Si t’as pas assez de travail c’est que t’es fainéant » ont la peau dure, mais quand même… De plus en plus d’entreprises comprennent que le bonheur au travail est un élément clé dans la croissance de l’entreprise. Si toutefois il ne vous est pas possible de trouver une oreille compréhensive, peut-être qu’il est temps de changer d’entreprise ?

Ensuite, il arrive que l’ennui au travail soit provoqué parce qu’on ne se sent plus à sa place, parce qu’on s’est trompé d’études, parce qu’on a fait le tour de la question, parce qu’on manque de challenges, parce qu’on a envie d’autre chose… Tout ceci peut conduire à une perte de sens profonde. Il arrive aussi que l’on ne soit pas à la bonne place dans une entreprise et que nos compétences ne soient donc pas exploitées à leur juste valeur. Quoiqu’il en soit, il est possible de changer ça ! Avec de la volonté et de l’envie. Il suffit parfois de pas grand-chose. C’est souvent plus facile qu’on ne le croit.


Avant de remettre tout en question, posez-vous ces questions :

  • Ai-je encore de l’intérêt pour mon travail ?

  • Qu’est-ce qui me dérange (m’ennuie) ? (l’environnement, les tâches, les collègues, mon patron,…)

  • Qu’est-ce qui fait sens pour moi aujourd’hui ?

Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que vous pourrez déterminer ce qu’il faut changer pour vous redonner l’envie et le goût de ce que vous faites.


Suivez moi sur Facebook

Infos sur l’atelier « 2 jours pour faire pétiller sa carrière »