Comment éviter et réparer les bobos de l'été ?

Quelques conseils pour adapter sa pharmacie aux départs en vacances. Ou pour adopter les bons réflexes en cas de petits problèmes.

Comment éviter et réparer les bobos de l'été ?
©REPORTERS
Magali Veronesi

Quelques conseils pour adapter sa pharmacie aux départs en vacances. Ou pour adopter les bons réflexes en cas de petits problèmes.


Les piqûres

Au moment de choisir où vous vous posez, soyez vigilants aux alentours. Les poubelles attirent les guêpes, les buissons de lavande, les abeilles et les points d'eau tout ce qui vole... et pique !

Si vous avez été piqué par une abeille, retirez le dard avec une pince à épiler puis nettoyez avec une lotion antiseptique et appliquez une crème apaisante. En cas de piqûres multiples et/ou mal placées, il y a risque de malaise. À surveiller.

Si vous avez été piqué par une guêpe, approchez une cigarette allumée sans toucher la peau : le venin de guêpe disparaît à la chaleur.

Si vous avez été piqué par une méduse, rincez abondamment à l’eau de mer, pas à l’eau douce qui réactive la substance urticante de la méduse.

En cas de piqûre de moustique, le vinaigre – remède de grand-mère – soulage immédiatement. Et une crème apaisante aux huiles essentielles soulagera pour la nuit.


Les blessures

L'été et les disciplines sportives comme l'insouciance provoquent des chutes.

Un choc qui vire à l'hématome ? Trois granules d'arnica le plus vite possible limiteront les dégâts. Une poche de glace pendant 10 à 15 minutes sur le coup aussi. S'il n'y a pas de plaie ouverte, une crème ou un gel à l'arnica fera des merveilles trois fois par jour. Attention si le coup est arrivé sur la cheville, le genou ou le nez : cela peut cacher une fracture. Si le choc est sur la tête, suivi d’une perte de connaissance ou de vertige, il faut consulter.

Une plaie ouverte ? Rincez à l’eau claire ou au sérum physiologique, puis utilisez un antiseptique. Qui désinfecte et ne pique pas, de préférence.


Les brûlures

Les brûlures sont aussi fréquentes, qu'elles soient dues au soleil ou aux braises du barbecue.

Un coup de soleil ? Le bain ou la douche fraîche soulageront. Mais pas aussi durablement qu'une crème après-soleil avec un composant mentholé qui provoquera une sensation de fraîcheur prolongée. En cas de cloques, il ne faut pas y toucher. Allez montrer et chercher une crème épaisse à la pharmacie en suivant les conseils du professionnel. Attention aux petits enfants. Leur peau est plus fine que la nôtre. Ils doivent voir un médecin en cas de coup de soleil qui dépasse la taille de la paume d'une main.

Une brûlure de cuisine ou de barbecue ? S'il ne s'agit pas d'une zone sensible ou d'un pli, n'hésitez pas à consulter après le cooling, à faire dans tous les cas. Celui-ci se résume aux 3x20: 20 minutes sous l'eau courante à 20 degrés à 20 centimètres de la brûlure. Puis une crème adéquate après avoir montré la brûlure à un pharmacien. Ne posez ni beurre ni huile ni pomme de terre crue ni pansement sur une brûlure au risque de faire plus de dégâts. Si cela suinte ou que la surface brûlée est importante, il faut consulter.


Les problèmes de digestion

Problème d'estomac ou d'intestins ? Pour éviter les mauvaises surprises en vacances – qui peuvent vous conduire aux urgences selon les bactéries - mieux vaut zapper les glaçons et eau qui ne sort pas d'une bouteille scellée anis que les crudités (coupées et sans doute lavées) des buffets au profit des légumes cuits. Préférez les fruits entiers qu'on pèle soi-même aux salades de fruits... Évitez les sauces et glaces qui ne sortent pas directement du frigo. Ceci dit, une cure de probiotiques dix jours avant de partir prépare assez bien les intestins... mais ne dispense pas de la prudence.

Si vous avez eu des soucis de digestion, une petite diète et du coca dégazé vous aideront à vous remettre après une journée. Consultez en cas de fièvre ou d'étourdissements.

Si vous êtes victime d'une tourista, limitez-vous au riz, aux compotes, bananes, carottes, au jambon ou blanc de poulet pendant deux jours. Rendez-vous à la pharmacie : outre un pansement gastrique, des petits sachets de réhydratation à diluer dans l'eau aideront à ne pas dégrader l'état général. Et lavez-vous les mains. Souvent.

Sur le même sujet