Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?

Le croirez-vous, ou non (car personne ne vous y oblige), tout commence à 60 ans ! C’est en tout cas ce que Roselyne Bachelot - à moins que ce soit son éditeur ? -, tente de nous faire croire.

Laurence Dardenne

Avec les années, on acquiert de l’expérience et, parfois, une certaine sérénité. On a enfin le temps de réaliser ses rêves et ses envies. Et c'est possible si on le veut, comme le montre avec humour l’ex-ministre française Roselyne Bachelot, dans son livre "Bien dans son âge". Le croirez-vous, ou non (car personne ne vous y oblige), tout commence à 60 ans ! C’est en tout cas ce que Roselyne Bachelot - à moins que ce soit son éditeur ? -, tente de nous faire croire. Dans son tout récent ouvrage "Bien dans son âge" (*), l’ancienne ministre française de l’Ecologie et du Développement durable puis de la Santé et des Sports, nous livre tous ses secrets et ses astuces pour être heureuse à cet âge.

C’est qu’elle semble avoir réussi sa reconversion, depuis son retrait de la scène politique en 2012 : chroniqueuse, elle coanime une émission quotidienne sur D8 et s’amuse aux Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL. "Quand, en mai 2012, j’ai traversé la cour de l’Elysée à l’issue de mon dernier Conseil des ministres, j’ai pensé sans une once de regret : la vie m’attend", écrit-elle dans les premières lignes de son livre.

Loin d’elle, en effet, l’idée de se terrer à la maison, son chat sur les genoux, à regarder "Questions pour un champion". Non, c’est de l’autre côté du micro qu’elle n’a pas hésité à se poster : "La stupéfaction, parfois même l’indignation, ont accompagné une reconversion dans le monde des médias qui paraissait impossible à la soixantaine bien sonnée."

Trucs et astuces tout simples

Certes, tout le monde ne s’appelle pas Roselyne Bachelot et ne se voit sans doute pas dérouler le tapis rouge pour son passé de ministre. Tout le monde, cependant, peut adopter les petits trucs et astuces de cette sexagénaire visiblement épanouie. "Chaque fois que je rencontre un acteur de mon ancienne existence de femme politique, il ne s’écoule pas plus de quelques minutes sans que celui-ci me dise dans un soupir : "En tout cas, tu as l’air de bien t’amuser"."

Et c’est très précisément ce que l’auteur propose à ses lectrices.

Un préalable à cette proposition : établir la liste de ses - vos - envies. Pour cela, très concrètement, elle suggère : "plongez dans votre agenda et donnez une note "plaisir" et une note "obligation" à tous les éléments récurrents de votre emploi du temps." Et de faire remarquer dans la foulée : "C’est fou le temps qu’on passe à faire des corvées dont on pourrait aisément se débarrasser."

Et puis, "sans rien vous refuser", poursuit-elle, "faites la liste de vos rêves, de tout ce que vous auriez aimé faire et que vous vous êtes refusée par conformisme, peur du qu’en-dira-t-on, force de l’habitude, manque de temps ou d’argent. Cela peut aller d’une chose très simple à un fantasme totalement fou. C’est quand nous avons formalisé nos désirs que nous trouvons en nous-mêmes la force de les réaliser. Confondant aussi de constater que nous sommes passés tout au long de notre existence à côté de folies finalement tout à fait réalisables."

La marche nordique

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion

Révélation "Vous cherchez un sport adapté aux sexa + ? Vous pensez que l’exercice physique n’est pas fait pour vous ? Vous refusez de vous enfermer dans une salle de sport ? Vous voulez vous faire des amis tout en sculptant votre silhouette ? Ne cherchez plus, la marche nordique est faite pour vous !", vous assure Roselyne Bachelot. "C’est mon coup de cœur absolu. C’est un sport complet, un sport de nature, ne nécessitant pas d’apprentissage compliqué, une activité accessible financièrement…"

Rajeunir son intérieur

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion

Lifting. "Vous n’avez sans doute pas l’intention de déménager. Je vous propose néanmoins de mener une véritable opération de lifting de votre intérieur. Inutile d’acheter de luxueuses crèmes antirides et des vêtements siglés si votre maison renvoie de vous une image "mémé". Ce sera peut-être difficile de se séparer du bricolage confectionné par Jules votre petit-fils et de la pendule offerte par tante Ernestine en cadeau de mariage. Mais comme Jules s’intéresse à présent aux filles et qu’Ernestine est morte…"

Vive les vacances !

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion

Clubs, croisières&Co "A priori, le plan bien pourri est pour nous, les sexa +, la grande maison de famille ou la location d’été avec enfants et petits-enfants. Si c’est sympa et que vous ne craignez pas de jouer la super-gouvernante, faites-vous aider. Sinon, soyez égoïstes ! L’idéal, ce sont les vacances en clubs ou les croisières. Un super plan pour des vacances gratuites : le home-sitting. Ou alors, pourquoi ne pas essayer le tourisme collaboratif, qui consiste à échanger les domiciles."

L’art de recevoir chez soi

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion


Exigences. "Nous, les sexa +, avons été élevés peu ou prou avec les codes d’une étiquette compliquée qui régissait un dîner de fête. Quand nous y dérogeons aujourd’hui, même pour un dîner de famille, c’est avec un affreux sentiment de culpabilité qui nous conduit à nous excuser. On a tout faux. Il est temps d’abandonner nos bonnes manières. Aujourd’hui, il y a quatre exigences à avoir à l’esprit : faire court, faire léger, faire simple et faire amusant. A table, maintenant, tous les sujets sont permis."

Au bonheur de la mode

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion


Exit les décolletés profonds qui révèlent une peau immanquablement fripée et parfois tachée. […] Ce qui vaut pour les lunettes de vue, vaut pour les lunettes de soleil : ne mégotez pas sur leur qualité. Nos yeux sont de plus en plus fragiles et le soleil est leur pire ennemi. Elles sont nos précieuses alliées en cas de mauvaise mine et nous assurent à peu de frais un look de star. Mais attention : interdiction absolue de porter la chaînette pour les binocles. Si c’est pratique, pour faire mémé, c’est le top !"

--> Bien dans son âge, Roselyne Bachelot, Ed. Flammarion, 19,90 €

Et si tout commençait vraiment à 60 ans ?
©Flammarion
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...