Faut-il parler "gaga" à son bébé?

Une étude vient corroborer ce que les parents sont tentés de faire assez naturellement !

rédaction lifestyle

Une étude vient corroborer ce que les parents sont tentés de faire assez naturellement !

"On a fait un gros dodo?", "tu as vu le tchou-tchou?", "prends le doudou de mamounette" ; autant de phrases "gaga" souvent prononcées par les parents. Si certains ne peuvent pas s'empêcher de les prononcer pour voir un sourire sur le visage de leur nourrisson, d'autres sont totalement contre, invoquant un abrutissement de l'enfant dès le plus jeune âge. S'il est évidemment dur de trancher une bonne fois pour toute cette question - après tout, chaque parent éduque son enfant de la manière dont il le souhaite -, une étude vient apporter sa pierre à l'édifice.

Selon Catherine Laing, chercheuse à l’université de Duke, "le langage bébé, ce n'est pas seulement une façon de communiquer avec des enfants en bas âge, cela a des implications importantes pour l'apprentissage du langage dès les premiers moment de vie du nouveau-né". En effet, pour un bébé, la langue que ses parents lui parle est totalement incompréhensible. Les mots ne sont qu'une suite de sons qu'il ne parvient pas à comprendre. Lui parler "bébête" en exagérant les intonations et l'articulation des mots l'aiderait à assimiler la langue plus vite.

Plus un mot isolé est répété, plus le bébé va le répéter facilement. "Les bébés écoutent des mots isolés comme 'maman' très fréquemment, c'est pour cela qu'ils répètent ces mots-là en premier", peut-on lire sur Slate.

Cette experte conseille donc aux parents d'oser parler "bête" à leur(s) bébé(s) puisque c'est, selon elle, la meilleure manière de le(s) faire progresser.