S’accepter grâce aux massages

La qualité de présence que l’on va offrir à l’autre lors d’un massage est déterminante pour se sentir plus en sécurité, en confiance avec son corps.

Aurélie Parisi
S’accepter grâce aux massages
©Shutterstock

La qualité de présence que l’on va offrir à l’autre lors d’un massage est déterminante pour se sentir plus en sécurité, en confiance avec son corps.

“On prend vraiment le temps de voir toutes les bases du massage. L’installation de la personne sur la table, les premiers contacts qui sont essentiels dans le massage parce qu’ils vont donner la tonalité du massage et le lien de contact que l’on met en place dès les premiers instants”, explique la psychologue et thérapeute psychocorporelle Marie Delhez au sujet de la formation Massage harmonisant et pleine conscience qu’elle donnera à partir de février 2017 (plus d’informations en bas de la page).

Que voulez-vous dire par massage harmonisant et pleine conscience ?

”La technique de massage et la technique thérapeutique que l’on va utiliser apportent moins que la qualité de présence qu’on va offrir à l’autre. On doit être dans le moment présent. C’est quelque chose de difficile. Une personne peut passer à côté de son massage si elle est tracassée. On doit avant tout apprendre à être bien dans son corps pour offrir la plus belle présence qu’il soit à la personne qui va recevoir. Le massé doit également se dire que le praticien prend soin de notre corps et qu’il peut relâcher ses pensées. Quand je fais des massages, j’interpelle à plusieurs reprises la personne pour savoir où elle se trouve.”

Comment le massage peut-il procurer une plus grande acceptation de soi ?

“Plus on donne un massage à la personne, plus celle-ci va sentir une forme de sécurité à l’intérieur de son corps. Beaucoup de personnes sont étonnées quand elles constatent les effets du massage sur leur corps. Elles l’acceptent plus et ont plus d’amour pour elles-mêmes. En répétant ces massages, le massé va remarquer et corriger certaines choses de son quotidien comme la position du corps, par exemple. Ces massages peuvent également permettre à une personne de surmonter des moments difficiles comme une période de deuil ou une séparation.”

Y a-t-il une zone clé à se faire masser pour améliorer davantage cette acceptation de soi ?

“La nuque car c’est une zone qui dépend du bon soin que l’on va avoir de l’extérieur. Ce n’est pas pour rien que l’on fait très attention à la nuque d’un bébé, par exemple. C’est une zone qui manque un peu de protection par rapport au reste du corps. Quand on détend cet endroit en particulier, on détend tout le corps. Pareil pour les pieds. Mais, ici c’est vraiment l’ensemble du corps qui est à prendre en considération. On cherche à produire une sensation d’unité. Plusieurs femmes ayant subi une ablation du sein sont venues faire des massages. On les a considérés dans leur entièreté en massant tout le corps, ce qui ne se fait pas partout. Elles ont donc été très émues.”

Ces massages ont également des effets plus organiques…

“Les bienfaits des massages sont connus. Ils permettent la relaxation, la diminution de l’anxiété et des symptômes dépressifs. Pendant le massage, on rentre dans une respiration plus profonde, le massé va donc masser tous les organes digestifs sans s’en rendre compte. Ils permettent également de baisser la tension sanguine et aident à l’élimination des toxines puisqu’on travaille au niveau veineux et au niveau du drainage lymphatique.”

Massage harmonisant et pleine conscience (formation de 52 heures réparties sur 13 matinées de 9 h 30 à 13 h 30 (2, 9, 16 et 23 février 2017, 9, 16, 23 et 30 mars 2017, 20 et 27 avril 2017, 4, 11 et 18 mai 2017).

Où ? 5, rue Schmerling 4000 Liège.

Plus d’informations sur : http://www.espace-deressourcement.be/.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...