La Saint-Valentin, ce jackpot commercial : "Un mois de chiffre d’affaires en un jour pour les fleuristes, avec des fleurs 30 à 40% plus cher"

Sur le plan commercial, quatre secteurs rameutent les Valentins et Valentines à eux : fleurs, parfums, lingerie et restaurants.

Flower vendor Janine decorates her shop 'Stockrahm' with roses for Valentine's Day in Moers, Germany, 12 February 2015. Valentine's Day, on the 14th of February, is the day of the loving and the symbol of the day are flowers. Photo: Roland Weihrauch/dpa Reporters / DPA
Flower vendor Janine decorates her shop 'Stockrahm' with roses for Valentine's Day in Moers, Germany, 12 February 2015. Valentine's Day, on the 14th of February, is the day of the loving and the symbol of the day are flowers. Photo: Roland Weihrauch/dpa Reporters / DPA ©Reporters / DPA
Sur le plan commercial, quatre secteurs rameutent les Valentins et Valentines à eux : fleurs, parfums, lingerie et restaurants.La Saint-Valentin est une fête d’amoureux, mais aussi une fête commerciale. Oh, pas aussi explosive que les fêtes de fin d’année, voire même que la fête de Pâques. Mais, malgré le poids des années, les relations entre la Saint-Valentin et la distribution sont toujours au beau fixe. "La particularité de cette fête, c’est que contrairement à la majorité des autres...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité