Pourquoi ressent-on un malaise à l’idée de se projeter dans une vie sociale et professionnelle comme avant?

On a développé de nouvelles habitudes durant ces quelques mois... Mais "qu’on ne se sente pas obligé de sauter à nouveau dans le rythme imposé par le déconfinement", avertit le psychologue Nicolas Pinon.

E.W.
Pourquoi ressent-on un malaise à l’idée de se projeter dans une vie sociale et professionnelle comme avant?
©Pexels
Pour beaucoup, la satisfaction et la joie de retrouver une vie sociale sont au rendez-vous. Pour d’autres pourtant, la situation est plus compliquée : l’anxiété liée à la contagion n’est plus le problème, celui-ci est d’un autre ordre, plus intime : on a rêvé d’un changement, vécu au rythme de sa propre horloge et...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...