Thym, menthe, artichaut, romarin : focus sur ces plantes que l'on a à portée de main et qui sont pleines de ressources côté digestion.


Après un repas copieux, riches en graisses et en protéines, rien de mieux qu’une bonne infusion pour aider à faire passer comme disaient nos grands-mères ! En tisane ou en gélules, les plantes digestives, nombreuses, font vraiment des merveilles. Encore faut-il bien les choisir pour une action ciblée.

Ainsi, le radis noir est l'une des plantes les plus efficaces pour aider la digestion. Il draine le foie et la vésicule biliaire pour débarrasser l’organisme des toxines et des déchets. Bonne nouvelle pour ceux qui n'aiment pas les tisanes ni le cru : on le trouve de plus en plus en gélules. La réglisse est anti-inflammatoire et de ce fait, calme les brûlures d'estomac, sucez un bâton et cela ira mieux ! L'artichaut est également le meilleur ami de celles et ceux qui ont exagéré du côté des graisses, on le consomme cuit à basse vapeur (buvez l'eau de cuisson s'il est bio) ou en teinture mère. L’anis étoilé est particulièrement indiqué en cas de ballonnements ou de gaz (un effet de la fermentation des aliments en décomposition dans l’organisme). Enfin si vous ressentez des spasmes, orientez-vous vers la mélisse (en infusion) elle a des vertus calmantes et apaisantes sur l'estomac.


La menthe, une merveille

© REPORTERS

Mais s'il n'en fallait qu'une, ce serait... la menthe ! Elle occupe une place privilégiée dans la phytothérapie digestive. L'huile essentielle de menthe possède en effet un fort pouvoir apaisant sur le système digestif. Très utilisée en phytothérapie, elle calme les spasmes intestinaux, les ballonnements ou encore les douleurs gastriques. Elle soigne les ballonnements, apaise les troubles de la digestion tels que nausées, pesanteur après le repas et soulage les intoxications gastro-intestinales.

Délicieux en infusion, le thym est aussi un excellent désinfectant des voies digestives et peut donc soulager la digestion difficile et le mal de ventre. Si vous souffrez de diarrhées, d'infections intestinales à répétition et d'aérophagie, pensez-y !

Vous pouvez également cuisiner avec du basilic, de l'aneth (contre l'aérophagie) et de la coriandre, du romarin (activateurs des digestions lentes car ils activent la bile), croquer un morceau de fenouil cru à l'occasion (ballonnements), penser à ajouter de la sarriette avec la viande et les féculents (activateur hépatique).

Une petite gastro-entérite, une sensation de trop-plein ? La camomille est une plante digestive par excellence. Qui se combinera avec légèreté aux autres plantes en infusion.


A vos infusions

© REPORTERS

Une infusion digestive est simple à réaliser : faites bouillir de l'eau, puis éteignez le feu lorsque l’eau commence à bouillir. Ajoutez alors la ou les plantes, faites infuser 4 à 5 minutes puis filtrez.

L'infusion au gingembre. Ses principes actifs (gingérol et shogaol, notamment) stimulent les sécrétions du pancréas et de la vésicule biliaire, ce qui facilite la digestion ; réduit la sensation de lourdeur et de ballonnements et évite même la nausée !

L'infusion au boldo. Il est reconnu pour ses bienfaits dans la facilitation du transit intestinal et de la fonction hépatique. Pour démultiplier ses effets, on l'associe à la menthe, la camomille ou l’estragon.

L'infusion menthe-camomille. Est bonne pour tout et bonne tout court !