Julie Arcoulin, spécialiste en développement personnel est une de nos chroniqueuse du mieux-être. Chaque semaine, cette passionnée de l'humain aborde des thèmes qui touchent tout le monde en y glissant des clés de compréhension. Aujourd'hui, elle se penche sur les valeurs et nous aident à faire le tri entre valeurs personnelles et valeurs imposées.


En cette période de fin d’année, l’heure est souvent au bilan et aux résolutions. Cette semaine je vous propose une façon un peu différente de faire le point en vous parlant de vos valeurs.

La plupart d’entre nous a souvent tendance à faire le bilan de ce qui n’a pas été ou, variante, de ce qui devra être amélioré l’année suivante. C’est d’ailleurs sur cette base là que les nouvelles résolutions sont prises. J’en profite pour vous dire que faire son bilan en faisant la liste de tout le positif, c’est permis. Même vivement recommandé. Pensez-y. Mais revenons-en aux valeurs, sujet de ma chronique de cette semaine.


Qu’est-ce qu’une valeur ?

Le dictionnaire nous propose cette définition : « Ce qui est posé comme vrai, beau, bien d’un point de vue personnel ou selon les critères d’une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre. »

Cette définition met en avant deux types de valeurs : les valeurs personnelles, choisies et vécues en fonction de son libre-arbitre et les valeurs « imposées » par la société. Prenons comme exemple, la fidélité amoureuse. Voilà une valeur bien judéo-chrétienne, transmise par les sociétés en fonction de leurs couleurs religieuses et des principes moraux qui vont avec. Si l’on compare avec le règne animal (nettement moins influencé par des principes érigés sur base du bien et du mal), certaines espèces sont fidèles à vie, d’autres un certain temps et d’autres au gré du printemps qui renaît chaque année différemment.

Pour nous humains, les nuances sont nettement moins permises. La fidélité c’est bien – l’infidélité c’est mal. Il est difficile de faire intervenir son libre-arbitre par rapport à cette valeur. Par contre, si l’on prend la valeur famille nous avons droit à plus de souplesse et nous pouvons la placer à gauche, à droite, loin ou au centre de nos vies de façon plus personnelle. Vous comprenez la différence ?

Cette distinction entre les deux est très importante. Car pour chacune des valeurs que nous pensons avoir il est important de se demander si c’est un choix ou une obligation. Vous vous doutez bien que nourrir et vivre selon ses propres valeurs sera plus confortable que vivre en fonction de valeurs transmises et imposées, qui ne nous conviennent pas forcément. Dans le deuxième cas, cela peut vite ressembler à un combat.


À quoi ça sert de connaître ses valeurs ?

Nos valeurs sont à la base de nos comportements, elles guident nos choix, nos décisions, nos relations et s’appliquent à tous nos domaines de vie. Lorsqu’on est conscient de ses valeurs, il est plus facile de se demander si les choix que l’on fait sont en accord avec celles-ci. De cette façon, nous vivons notre vie avec plus de cohérence et de sens. Et il est inutile de rappeler à quel point c’est important.

Connaître ses valeurs, cela permet aussi de mieux se connaître soi-même, de mieux comprendre nos réactions et nos comportements. Par exemple, si la valeur amitié est une valeur essentielle pour nous, nous saurons que chérir nos amitiés, être présent et disponible à nos amis seront deux choses importantes dans nos vies. De la même façon, si nous avons dans notre entourage des amis pour qui cette valeur est moins essentielle, nous comprendrons pourquoi nous sommes parfois déçus ou tristes par certaines personnes. Attention, je ne veux pas dire que c’est mieux ou moins bien. C’est simplement différent et cela peut expliquer certaines choses.

Cela nous aidera aussi en cas de conflit. L’une des raisons qui fait que nous sommes parfois en conflit avec quelqu’un, c’est que nos valeurs se cognent et que nous nous lançons alors dans une campagne de persuasion qui tourne souvent au combat de coqs. Quand nous sommes bien au clair avec nos valeurs, nous pouvons lâcher prise plus facilement et se rendre compte que l’autre sert ses valeurs différemment. Encore une fois, ce n’est ni mieux, ni moins bien. C’est différent. Mais cela permet de faire baisser les tensions relationnelles et d’éviter les jugements souvent contre-productifs en termes de relations.


En pratique, comment fait-on ?

  • Faites une liste de 10 valeurs importantes pour vous. Notez ce qui vient, la spontanéité est souvent une bonne alliée.

  • Classez vos 10 valeurs de la plus importante à la moins importante.

  • Pour chacune d’elles, demandez-vous s’il s’agit bien d’un choix délibéré et pas d’une valeur imposée.

  • Pour les trois premières valeurs (ou pour les 10 si vous en avez envie), posez-vous les questions suivantes : Que veut dire cette valeur pour moi, quelle définition j’en fais ? En quoi est-ce important pour moi ? Que puis-je faire (ou continuer à faire) pour la nourrir au quotidien ?


Lorsque vous aurez fait ce petit travail de clarification, il vous sera plus facile de faire des choix et de prendre des décisions en accord avec vos valeurs. Et vous verrez que la vie est plus fluide et plus sereine lorsqu’on se guide en fonction de ce qui est essentiel pour nous.

Pour terminer, j’attire votre attention sur le fait que les valeurs importantes pour vous à un moment donné, le seront peut-être moins à un autre moment. Rien n’est inscrit dans la pierre. Les choses changent, évoluent. Les circonstances de vie bougent constamment. Je vous invite donc à refaire cet exercice au moins une fois par an, ou chaque fois que le besoin s’en fait sentir.

Aussi, ne confondez pas vos valeurs et vos blessures. Je m’explique. Si vous avez une blessure d’injustice, la valeur justice sera peut-être très importante pour vous. Mais j’ai souvent constaté qu’une fois la blessure guérie, l’importance de la valeur diminue. Souvent placer la valeur justice au cœur de sa vie lorsqu’on a une blessure d’injustice cache un espoir et une recherche de guérison. Si vous avez conscience de cela, il sera plus facile et plus rapide de guérir et ainsi de nourrir les valeurs réellement importantes pour vous.


Suivez-moi sur Facebook: Julie Arcoulin  - Site : www.juliearcoulin.com