Ce n'est pas la première fois que des coaches sportifs ou des habitués d'Instagram nous mettent en garde contre les photos trop parfaites publiées sur le réseau social. Mais il est important de le répéter pour que les femmes mal dans leur peau comprennent que le corps parfait n'existe pas.


Diverses techniques existent pour avoir l'air à son avantage sur les photos postées sur Instagram. Utilisation de filtres à outrance, cliché pris des dizaines de fois, poses peu naturelles ; tout est bon pour entretenir l'illusion.

Anna Victoria, blogueuse fitness, a décidé de prendre la parole pour dénoncer ce phénomène. Sur la photo de gauche, elle poste debout dans une position qui la met en valeur. Sur l'autre, elle est assise sur un canapé. 

"Moi 1% du temps, moi 99% du temps. J'aime autant ces deux photos. Les bons ou les mauvais angles ne changent pas ce que vous valez. Vous n'avez pas à vous excuser pour vos bourrelets ou votre cellulite. Puisque je vieillis, je commence à avoir de la cellulite et de la peau d'orange, je les accepte. Ils sont les signes que j'ai déjà vécu une vie bien remplie. Je ne vais pas punir mon corps, je vais l'entretenir, je vais le mettre au défi et je vais l'aimer".