Bien-être

Si le désir fait monter la température, la température fait-elle monter le désir ? Oui... et non. Apparemment, ce n’est pas si simple.


Une récente étude américaine parue dans la revue National Bureau of Economics semble prouver que plus la température augmente, plus notre libido diminue, ce qui aurait des conséquences mesurables sur le taux de natalité. En analysant les variations de fertilité des Américains et les données météorologiques depuis 1931, le Professeur Bacerra de l’Université de Nouvelle-Orléans et ses collègues de l’Université de Californie et de Floride ont pu en effet observer que quand les températures dépassent 26,6°, les naissances sont en baisse de 0,7 % neuf mois plus tard. Les pics de chaleur semblent donc bien influencer la fertilité et la libido humaines. Une donnée qui, selon ces scientifiques, devrait s’ajouter aux mille et une bonnes raisons de ralentir le réchauffement climatique…

Mais commençons par le positif ! Le soleil et la lumière éveillent aussi l'appétit sexuel grâce à la création de sérotonine qui régule l'horloge biologique et l'humeur. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, la chaleur renforce les désirs. Puis, les tenues légères dévoilent les corps, les peaux se touchent plus facilement... Du coup, on a l'humeur légère et la libido déshinibée.

(...)