Une photographe américaine a partagé la lettre touchante d'un mari, triste et désappointé, après avoir découvert les clichés photoshopés de son épouse... 

Victoria Caroline Haltom, une photographe américaine, a publié sur Facebook la lettre qu'elle a reçue d'un homme déçu et terriblement amoureux de sa femme et de ses... imperfections. Pour Noël, son épouse avait décidé de lui offrir un album photos d'elle en tenue sexy. Cette cliente décrite par la photographe comme « une femme avec des formes », ressemblant à une « déesse » , lui avait demandé de faire disparaître sa cellulite, ses vergetures, sa graisse et ses rides. Complexée, elle souhaitait gommer ses défauts pour se transformer en une créature irréelle « pour se sentir juste une fois magnifique ».

La professionnelle s'est exécutée et lui a envoyé des clichés où elle paraissait parfaite. Sa cliente était satisfaite du résultat mais c'était sans compter la réaction de son époux qui n'a pas vu les photos du même œil... Quelques jours après, il a envoyé une longue lettre à la photographe dans laquelle il explique sa déception, sa tristesse, son désarroi et son amour inconditionnel pour sa chère et tendre.


«Je suis le mari (confus) de ****. Je vous écris parce que j'ai récemment reçu un album photos de ma femme que vous avez réalisé. Je ne veux pas que vous pensiez que je vous en veux d'une quelconque façon...mais il y a quelque chose que je voudrais vous faire comprendre. Je suis avec ma femme depuis 18 ans aujourd'hui, et nous avons eu deux beaux enfants. Nous avons connu beaucoup de hauts et de bas au fil des ans, et je pense... en fait je sais, que ma femme a fait ces photos pour pimenter un peu notre vie de couple. Elle se plaint parfois que je ne dois plus la trouver attirante, elle me dit qu'elle ne m'en voudra pas si je trouve quelqu'un de plus jeune. Quand j'ai ouvert l'album qu'elle m'a donné, mon cœur a saigné. Ces photos...bien qu'elles soient très belles et que vous soyez clairement une photographe talentueuse...ce n'est pas ma femme. Vous avez fait disparaître toutes ses imperfections.. et même si je suis sûr que c'est exactement ce qu'elle vous a demandé de faire, cela a effacé tout ce qui a fait notre vie jusqu'à aujourd'hui. Quand vous supprimez ses vergetures, vous effacez les traces de mes enfants. Quand vous supprimez ses rides, vous effacez deux décennies de rires et d'inquiétudes. Quand vous supprimez sa cellulite, vous effacez sa passion pour la cuisine et tous les bons petits plats que nous avons mangé toutes ces années. Je ne vous dis pas tout cela pour vous faire culpabiliser, vous avez juste fait votre travail et je l'ai compris. En réalité, je vous écris pour vous dire merci. Voir ces images m'a permis de réaliser que je ne disais pas suffisamment à ma femme à quel point je l'aime et je l'adore, telle qu'elle est. Elle l'entend tellement rarement, qu'elle a pensé que ces images photoshopées étaient ce à quoi je voulais qu'elle ressemble et ce dont j'avais besoin. Je dois faire des efforts, et je célébrerai ses imperfections pour le reste de ma vie. Merci de me les avoir rappelées», écrit-il.

Touchée par ce courrier délicat et plein d'amour, Victoria Caroline Haltom a décidé de le rendre public près d'un an après l'avoir reçu. Elle l'a publié sur sa page Facebook pour inciter les femmes à s'aimer et s'accepter telles qu'elles sont.