Love & Sex

Les histoires d'amour peuvent naître partout, même au milieu des gaz lacrymogènes, des violences et des cris. Le magnifique témoignage de cette jeune Ukrainienne, journaliste et manifestante, apporte une touche de douceur parmi ces affrontements qui ont tué à Kiev.

Tout à commencé le 11 décembre dernier. Lidia Pankiv se révolte contre la corruption dans les rues de la capitale. La police venait de démolir des barricades à proximité des bâtiments officiels. La jeune fille de 24 ans reçoit un texto. Elle s'attendait à des nouvelles d'une amie qui lui demandait de retrouver un proche arrêté. Lui livrant un autre numéro sur lequel la joindre, Lidia ne se doutait pas qu'elle était écoutée. « Je me souviens de ton numéro, pas de ton nom. J'étais en face de toi avec un bouclier, j'ai réalisé que je voulais t'épouser. » Ces quelques lignes étaient signées Andrei. Surprise, la première réponse de la manifestante fût un « D'abord, il te faudra baisser ton bouclier ». Son coeur était déjà pris, mais elle accepta de le rencontrer. Ce fût le coup de foudre.

Rien ne dit à l'heure actuelle si le couple partage toujours le grand amour, Lidia tenait un tout autre discours sur un plateau de télé pro-gouvernementale le 21 février dernier. Après tous les morts de la veille, la jeune fille a avoué apprendre à « le détester ». Mais, au milieu de cette violence, l'espoir et l'amour ont existé et existent peut-être toujours.