Si vous n’aimez pas votre tête, prenez des selfies, vous vous y habituerez. Entre le numérique, les filtres, le « uglie » ou encore « snapchat », on a l'embarras du choix! Rien de mieux qu'une photo un peu retouchée (ou pas) pour rebooster notre confiance en soi.


Certains psys tirent la sonnette d’alarme devant des ados obsédés par leur image, mais d’autres y voient un moyen d’augmenter la confiance en soi. "Ceux qui prennent beaucoup de selfies finissent par se sentir mieux dans leur peau parce qu’ils ont appris à contrôler leur image. Se voir de différentes façons les aide à se sentir plus à l’aise en général" , confie Pamela Rutledge, professeur de psychologie à l’université Fielding Graduate de Santa Barbara, au magazine Neon


On recommence tant qu'on veut

Lorsque les appareils numériques sont apparus, la mode du selfie a littéralement décollé. Le numérique permet de faire des photos à volonté, de les modifier à notre convenance, de les effacer si elles ne nous conviennent pas et de recommencer encore et encore. Depuis l'apparition de la caméra frontale des smartphones, la mode des têtes penchées, du bisou virtuel, de la fameuse « duck face » (bouche de canard) ou de la sparrow face est lancée.


On peut tenter le "ugly" comme les stars

Les choses ont évolué, le selfie s'est également transformé en « uglie », qui veut dire « affreux » en anglais. C'est la tendance lancée par certaines stars comme Cara Delevingne. Le « uglie», c'est se photographier de bon matin, les cheveux ébouriffés, en faisant des grimaces mais surtout sans maquillage. Mêmes les actrices Cameron Diaz ou encore Jennifer Aniston postent des photos d'elles sans superficialité, pour prouver qu'elles peuvent être belles aussi au naturel. Ça permet aux filles mal dans leurs peaux de voir que même les plus belles stars peuvent avoir des rides et des imperfections et même… des boutons.


Après tout, on fait comme tout le monde !

Tout le monde le fait, tout le monde a déjà essayé de tendre le bras pour se photographier, alors on peut se le permettre aussi, on trouvera toujours plus moche selfie que le nôtre!

On use et on abuse de filtres

De nombreuses applications permettent de modifier nos photos, en l'occurrence nos selfies. Quand on ne se plait pas, qu'on ne se trouve pas assez bronzé ou que le contraste n'est pas assez prononcé, ce n'est pas un problème! Grâce aux filtres que plusieurs applications proposent, on peut désormais tout modifier en quelques secondes.

On partage nos beaux moments

Le selfie peut vous donner confiance en vous quand il s'agit de partager des petits moments de bonheur. Montrer aux autres qu'on est entre amis, autour d'un verre, ou au resto. Faire un selfie en famille pour montrer aux autres que tout se passe à merveille chez nous. Le selfie voyage aussi : se photographier devant un extraordinaire paysage au bout du monde, rien de mieux pour montrer le bonheur que c'est d'être en vacances et que oui, vous y étiez!

On gagne des prix

De nombreuses entreprises ont organisé des campagnes de pub en lançant un concours de selfie. Le plus beau, le plus rigolo ou le plus original des selfies gagne un prix. Quelques exemples: la DH demandait un selfie à la Foire du Midi pour gagner des dizaines de places de cinéma, La banque Centrale Européenne proposait de partager des selfies avec le nouveau billet de 10 euros pour remporter un Ipad et pleins d'autres...

On utilise Snapchat quand on est timide

Si vous êtes un peu plus réservé et que vous ne voulez pas diffuser votre autoportrait au monde entier, l'application « snapchat » est faite pour vous! Vous créez votre liste d'amis et vous choisissez à qui vous voulez envoyer votre photo. L'avantage ici, c'est qu'après quelques secondes, la photo disparait à jamais... Mais attention aux petits rigolos qui s'empresseront de faire un « screenshot » (une capture d'écran) pour enregistrer la belle grimace que vous venez de faire.