Love & Sex La journaliste Sabrina Debusquat publie "Marre de souffrir pour ma contraception" un manifeste féministe qui met en lumière la parole des femmes fatiguées des effets secondaires de leur contraceptif.



En 2017, la journaliste Sabrina Debusquat rédige J’arrête la pilule. Elle y explique pourquoi elle ne prend plus ce moyen de contraception qu’elle utilise depuis 10 ans. Les réactions sont violentes. “C’était difficile de se prendre toutes ces attaques dans les médias, sur les réseaux sociaux. Des personnes ne comprenaient pas le choix de ce sujet, comme si c’était tabou d’en parler. Mais il y a eu un effet positif. La boîte de Pandore s’est à moitié ouverte”.


Après la publication de son livre, Sabrina Debusquat reçoit de nombreux témoignages de femmes. A chaque fois, les mêmes propos reviennent : prise de poids, douleurs, baisse ou perte de libido, elles se confient sur leur souffrance liée à la contraception. Une souffrance jusque-là “répandue mais étouffée” explique l’autrice. Elle porte d’ailleurs un nom : la charge contraceptive. (...)