Les personnes souffrant de douleurs aiguës et les empêchant de fonctionner normalement vont pouvoir faire appel à un ostéopathes. De même que le personnel soignant.

Les personnes souffrant du dos ou d'autres maux handicapants dans leur vie de tous les jours essayent de se soigner tant bien que mal depuis quelques semaines. l’Union Professionnelle des Ostéopathes de Belgique avait en effet conseillé à ses membres de fermer leur cabinet, seuls des traitement urgents de patients asymptomatiques du covid-19, travaillant dans des secteurs vitaux des soins de santé, dans la filière alimentaire, la logistique, etc. pouvaient encore être envisagés,

Depuis une semaine, constate l'UPOB, les demandes de rendez-vous augmentent. Et "inévitablement la pression et l’envie de rouvrir graduellement les cabinets augmentent aussi", constate Julien Bosc, son directeur. De même que les demande de soins émanant de professionnels de la santé (infirmiers/ières des soins intensifs par exemple).

L'union professionnelle des ostéopathes a donc rédigé de nouvelles directives d’hygiène claires à l'intention de ses membres : "La progression de la pandémie dans notre pays ralentit, il ne nous semble plus aujourd‘hui nécessaire de refuser toute demande de traitement. Les patients souffrant d’un problème aigu les empêchant de fonctionner normalement peuvent, sous certaines conditions, faire appel à leur ostéopathe. Les autres professionnels de soins de santé restent prioritaires et ne doivent pas hésiter à faire appel à notre profession", explique l'Union qui veut montrer par la un soutien concret à la population et au personnel de santé.

> ostéopathie.be