Dans la série "grandes questions" (ou "C'est vraiment trop injuste" pour les plus pessimistes), je demande : "Pourquoi un homme poilu, ça va de soi alors qu'une femme non ?". Ensuite, il y a tout une déclinaison de possibilités sur le même thème : comment les hommes considèrent-ils notre pilosité ? A-t-on raison de focaliser autant dessus, nous les femmes ? Combien sommes-nous à vouloir nous en débarrasser à tout prix ?

Il est vrai que la pilosité féminine est globalement moins développée que celle des hommes. Ce n'est donc pas si étonnant de constater que, dans de nombreuses cultures, l’esthétique masculine est associée aux poils drus tandis que l’esthétique féminine est lisse...

Pour débroussailler le sujet, le site de rencontres emmanuelles.fr a eu l'idée d'organiser une petite enquête* auprès de 502 célibataires sur les femmes, les hommes... et les poils.

Ce qu'en pensent les hommes
  • 76 % des hommes pensent que les poils sont « des problèmes de femmes ».
  • 42 % des femmes ont déjà reçu des remarques désagréables de la part d’un homme sur leur épilation.

Ce qu'en pensent les femmes

  • 37 % des femmes pensent que le poil, c’est sale.
    Pourquoi ? Parce que nos sociétés modernes sont hygiénistes ! Le poil évoque ce qui est sale, ce qui sent, et pire : tous les résidus corporels qui peuvent rester collé au poil. L’urine, la sueur… tout ce que l’on voudrait oublier et qui n’est certainement pas associé à l’élégance.
  • 63 % des femmes préfèrent les hommes poilus.
  • 85 % des femmes voient l’épilation comme une contrainte.
    Question : Et là on se dit : mais qu'on en tête celles qui pensent que l'épilation n'est PAS une contrainte ?)
  • 53 % des femmes pensent que les images érotiques ou pornographiques omniprésentes sur internet et dans les médias influencent leurs choix en matière d'épilation.

Les femmes agissent

  • 81 % des femmes célibataires s’épilent avant un rendez-vous.
  • 62 % des femmes sont déjà passées à côté d’une partie de jambes en l’air car elles n’étaient pas épilées.

Et dans la vie de couple ?

  • 71% des femmes s’adaptent aux préférences de celui qui partage leur vie, mais seules 18 % seraient prêtes à arrêter de s’épiler si leur partenaire leur demandait.

  • En revanche, 34 % seraient prêtes à s’épiler intégralement si leur partenaire leur demandait.

Quelle épilation ?

En mauve, la réponse des femmes, en bleu, celles que les hommes préfèrent... La différence entre échancré et brésilien étant que le brésilien est très très échancré.



Pssst : vous vous souvenez ?

En juin 2013, une société chinoise était sur le point de commercialiser une nouvelle ligne de bas avec des poils intégrés. Un cliché qui avait fait le buzz à l'époque ! L'objectif de ce sous-vêtement précurseur ? Une arme enti-pervers et anti-mains baladeuses...

Ce cliché, initialement publié sur le réseau Sina Weibo, a fait le tour du web mondial.


* Sondage mené en ligne sur Emmanuelles.fr, du 31 janvier au 20 février 2014, auprès de 502 hommes et femmes célibataires, entre 25 et 45 ans en France, Belgique, Suisse francophones.