Ah... le boulot ! On y passe huit heures par jour avec des gens avec lesquels les atomes ne sont pas forcément crochus. Les collègues, c'est comme la famille, on ne les choisit pas. Mais au lieu de les subir, on peut apprendre à gérer nos relations professionnelles de manière optimale.

À l'heure de l'open space

De plus en plus d'employés travaillent au sein d'un open space. Cette réorganisation spatiale n'a pas que des avantages. La première nuisance reste sonore. Avant de pourfendre votre voisine bruyante, commencez par appliquer certains critères de savoir-vivre ensemble. Mettez votre téléphone en sourdine, évitez de répondre à des appels privés sur le plateau. Si vous souhaitez parler avec un collègue qui se trouve à dix mètres, levez-vous ou envoyez-lui un mail, plutôt que de hurler à travers tout le bureau. Se montrer respectueux envers les autres les incitera naturellement à faire de même. Avoir une bonne ambiance permet à tout un chacun de s'épanouir et d'apaiser les tensions et les conflits latents. Bien sûr, il existera toujours une collègue horripilante ou un boss infernal.

La collègue énervante

Vous voyez directement à qui je fais référence ? Nous avons tous un(e) collègue que l'on balancerait bien par la fenêtre dès qu'elle/il arrive. On a beau faire des efforts, le courant ne passe pas mais au boulot, on ne peut pas fonctionner par affinités. Gertrude s'en fiche comme de son premier portable que vous voyez rouge dès qu'elle ouvre la bouche. Pour passer outre, voyez-la comme elle : inodore, incolore et insipide. Si elle vous agace, passez au-dessus. Elle vous envoie des piques, répondez-lui poliment et avec le sourire. Ça lui rabattra directement le caquet. Si son comportement dégrade votre capacité de concentration ou votre rendement, parlez-en à votre supérieur qui pourra prendre des mesures à son égard.

Le patron infernal

Le big boss... une grande histoire d'amour-haine. Vous ne pouvez pas mordre la main qui vous nourrit, même si ce n'est pas l'envie qui vous manque. Si votre supérieur est aussi sympa qu'une porte de prison, vous allez devoir faire avec. Soyez pro jusqu'au bout des ongles. Si vous essuyez de nombreuses critiques, prenez d'abord du recul. Écoutez les critiques, prenez-les en compte pour évoluer. Si selon vous, elles sont injustifiées, demandez à votre patron des éclaircissements. Rien de tel qu'une évaluation pour progresser.

Le copinage.

Juliette adore raconter sa vie perso à la machine à café. Vous savez tout de sa dernière nuit torride avec le beau Xavier. En effet, c'est gai de pouvoir papoter à tort et à travers sur l'heure du midi (oui, oui, restons professionnel !) mais pas sur n'importe quel sujet. Évitez de vous étendre sur votre intimité. L'amitié au travail n'est spécialement recommandée. Imaginez que votre « copine » Marie devienne votre chef. Ce changement de situation peut se révéler délicat si un jour elle doit vous licencier. Idem si vous soufflez à votre « pote » Catherine la promo dont elle rêvait. La concurrence peut tuer dans l'œuf une sympathie naturelle et vous pourrir la vie.

L'amour

Julien, le bel homme du marketing vous met dans tous vos états. Vous le voyez bien dans votre lit pour une nuit ou pour la vie... Stop ! On respire et on réfléchit. Les hormones en ébullition ne sont pas bonnes conseillères. Avant de se lancer à sa conquête, pensez aux désavantages. Prenez en compte que dans certaines entreprises, les histoires d'amour sont très mal vues. Si vous rompez, vous devrez le supporter chaque jour, avec le risque qu'il lâche un paquet d'insanités à votre propos. Si cette idée ne vous rebute pas, prenez vos précautions. Ne sortez jamais avec un de vos supérieurs. Dans un premier temps, gardez le silence sur votre idylle. Les jaloux et les commères ne seront jamais bien loin. Dans un deuxième temps, quand votre couple est solide, vous pouvez vous révéler au grand jour. Si la nouvelle est bien acceptée par votre boss et vos collègues, soyez respectueux et traitez votre conjoint comme un collègue.

Des conseils, des astuces

Voici quelques livres pour vous aider à créer des relations harmonieuses au travail : 

- « Survivre au bureau, les codes à connaître, les boulettes à éviter » , de Pascale Kroll, aux éditions l'Etudiant.

- « Insupportables collègues » de Patrick Bouvard et Jérôme Heuzé, aux Editions d’Organisation. 

- « Gérer les conflits au travail », de Jacques-Antoine Malarewicz, chez Village mondial. 

- « Le petit livre noir des collègues de bureau », de Laurent Gaulet, chez First.

-  « Les collègues de bureau » de Catherine Siguret, ch ez Chiflet & Cie.