L'automne, c'est un peu quitte ou double côté forme et bonnes habitudes alimentaires. Les fruits et légumes d'été se font rares et les salades fraîches sont peu à peu remplacées par des plats chauds et plus roboratifs. Et encore, on n'est pas encore en hiver !


Comment faire alors pour se surveiller, se sentir mieux et plus léger ou même envisager de maigrir quand les jours raccourcissent ? Nous avons rencontré Alain Indria, de Lombardia, une boutique de nutrition très célèbre où l'on peut acheter des produits bios et sains, manger et apprendre à cuisiner des bonnes choses saines. Et ce, au nord du pays, à Anvers. Ce fils de nutritionniste (sa maman a lancé Lombardia), époux d'une ingénieure en biologie et producteur de produits bio pesait pourtant près de 100 kg pour 1,75 kg il y a quelques années ! Aujourd'hui, il est en pleine forme avec 30 kg de moins... Il s'est en fait inventé une boisson diététique 100 % naturelle qui l'a accompagnée pendant des mois. Mais n'a pas pu tenir bien longtemps son produit pour lui-même, tant ses clientes voulaient savoir comme il avait réussi à s'affiner et à retrouver une sacrée énergie. Après des mois de tests sanitaires, il commercialise alors sa « potion » il y a quelques mois sous le nom de SkinnyLove par Lombardia (en réponse à « GingerLove », le produit phare de la boutique, mélange d'herbes et de fruits purs à boire chaud ou froid).

Produit-miracle ? Non, s'exclame Alain Indria, « Juste le pouvoir amplifié des plantes, des herbes, des fibres, des prébiotiques, ... » qui amène vite à un changement des mauvaises habitudes alimentaires.

Nous avons testé et si, au début il faut se faire au goût un peu surprenant, on l'avoue, du produit, on peut dire que cela nous a aidé à ne plus craquer pour du sucre ou un grignotage sur le coup des 11 ou des 16h. Ce qui se voit sur la balance au bout d'une semaine et dans notre attitude concernant les grignotages et les quantités (pas démesurées) ingérées. Un effet étonnant tant boire 1,5 l par jour n'est pas contraignant... Pour en avoir parlé avec plusieurs personnes, ce sont les profils ayant tendance à craquer pour le sucre qui voient le plus rapidement la différence dans leur changement d'habitudes alimentaires.


Changer ses habitudes, pas de régime !

« Je suis né dans la bonne bouffe, mais aussi le bio et la nutrition. Mon grand-père était chef-coq du roi des Belges ! En 1972, ma mère, Odette Buss, a lancé le premier magasin tourné vers la nutrition et les régimes. J'avais 6 ans et je voyais passer plein de femmes qui tentaient tous les régimes possibles : Atkins, Montignac, ... C'était les mêmes clientes qui revenaient année après année. A l'époque bien sûr, je ne me préoccupais pas de cela. Mais le secret, tout le monde le sait maintenant, ce n'est pas le régime, c'est de changer d'habitudes alimentaires. »

Alain Indria l'avoue bien volontiers, il était lui-même accro au sucre et au gras "de luxe" : il mangeait des produits estampillés « sains » mais en quantité astronomique ! Il avait toujours faim et mangeait, grignotait, goûtait sans cesse. Résultat : cet ancien champion de surf était rond comme un ballon et avait « un profil pas facile pour maigrir » : toujours au restaurant pour le travail, un craquage quotidien pour des pralines chocolat-massepain et un appétit pour la cuisine bio et healthy mais en très grande quantité. « Je mangeais trop riche mais j'avais toujours faim, une faim inextinguible. Je sortais du restaurant, je remangeais à 4h. »


Un jour, trop is te veel

Un jour de 2015, il se regarde bien en face. Et se dit que cela suffit, il se sent bien pour le moment mais sa santé est en jeu. Il se met alors en tête de fabriquer quelque chose à base de ce qu'il connaît le mieux : les produits naturels pour se soutenir et s'aider activement à perdre du poids.

« J'ai fabriqué une poudre à boire qui me donnerait de l'énergie le matin et une vitalité douce l'après-midi. Dedans, rien que du 100 % naturel : gingembre, café vert, curcuma, matcha thé vert, pamplemousse, citron, mandarine, ... »

La cure se présente en deux parties : une préparation à mélanger à 75 cl d'eau (chaude ou froide) le matin et une autre à préparer et à boire l'après-midi. Alain Indria précise que "SkinnyLove n'est ni un laxatif, ni un substitut de repas. Il fonctionne grâce aux principes actifs de produits sains et toniques".

Le tout, c'est de booster l'organisme pour qu'il brûle des calories, qu'il agrège les graisses en grosses molécules complexes qui ont plus de difficulté à passer dans le sang et de faire une sorte de « reset » des papilles gustatives pour donner nettement moins d'appétence pour le sucre. « Certaines personnes boivent des litres de Coca par jour par exemple... Quelle dépendance désastreuse pour l'organisme ! Avec SkinnyLove, cette addiction passe très vite, c'est impressionnant. »


De la bonne énergie

« Peu à peu, je n'ai plus pu avaler une praline par exemple, j'avais moins faim. J'ai perdu 9,5 kg en un mois parce que j'ai arrêté de me goinfrer. Et comme je me sentais bien mieux, que je dormais mieux, j'ai bougé un peu plus, j'ai fait plus attention à ce que je mangeais. »

Un cercle vertueux qui lui a aussi donné envie de se remettre au sport. « Il n'y a pas de secret, on doit bouger... Mais avant toute chose, je préfère que votre estomac et vos maxillaires bougent plutôt que tout votre corps dans un premier temps ! Il faut mâcher et encore mâcher, se rendre compte de ce que l'on mange. Personnellement, je n'ai pas beaucoup bougé avant d'arriver à 85 kg, après, je m'y suis mis sans excès ». En quelque 10 mois, il arrive à 70 kg et depuis, il se maintient à ce poids de forme et a mis en place une sorte de communauté d'entraide et de témoignages sur Whatsapp et Facebook pour soutenir les nouveaux arrivants. Sur le site, Alain Indria donne aussi un tas de conseils que l'on peut résumer en quelques mots : il faut adopter des habitudes saines, ce en quoi le produit aide naturellement.

« J'ai fait SkinnyLove parce que je voulais avoir moins faim mais de manière totalement naturelle, ce que j'en dis maintenant, c'est que j'ai des vacances dans ma tête ! » Et de conclure : « N'essayez pas de faire de votre mieux et de prévoir le bon moment, il n'y a jamais de bon et de mauvais moment. Lancez-vous, craquez, recommencez et en trois semaines, vous verrez comment vos goûts auront changé »