En tout cas pas avant de s'être assurée qu'il avait nettoyé sa barbe, lavé ses mains et supprimé toute vie de ce qui est un vrai nid à bactéries.


Voilà de quoi enterrer définitivement le hipster qui a perdu depuis quelques mois de plus en plus de son sex appeal et de son crédit fashion... En effet, selon une étude menée par le centre de trichologie (une science qui permet d'identifier et de traiter les affections véhiculées par le système pileux) de Birmingham les barbes, oui oui, celles que l'on trouve si sexy et qui donnent des airs de bûcherons aux hommes, eh bien ces barbes sont avant tout de vrais nids à bactéries !

Les experts de ce centre sont formels : porter une barbe expose les hommes (et leur entourage) à des infections cutanées, bien plus nombreuses que chez ceux qui se rasent de près. Pire : on y apprend que même lavées régulièrement, les barbes fournies sont plus sales que la cuvette des toilettes (et donc du même genre que le siège auto des enfants, voir ici).

Résidus de nourriture, gouttelettes de boissons, staphylocoques en cas de rhume, c'est fou ce que l'on trouve dans les poils des hommes... Et ce n'est qu'un début, comme l'explique la chercheuse Carol Walker au Daily Mail : ""Si les mains sont sales, les bactéries qui s'y trouvent se déposeront sur les poils. Si quelqu'un a mangé des produits laitiers, certains résidus peuvent rester dans la barbe et se décomposer".

Le remède : nettoyer régulièrement sa barbe, se laver les mains très régulièrement et le visage le plus souvent possible.

Mouais... mais ça passe quand même carrément l'envie d'embrasser de près un beau barbu. Est-ce parce qu'il avait lu cette étude que Jared Leto a tout coupé ?


En 1986, dans une école américaine de barbier :-)

© Barber School, 1986 - Paul-W / Flickr