Avez-vous déjà réfléchi à ce que vous oseriez faire si vous vous débarrassiez de ce qui vous encage dans un mode de fonctionnement finalement monotone? Notre chroniqueuse, Julie Arcoulin, coach en développement personnel entrouvre la porte.


Alors que feriez-vous ? Changer de boulot ? Inviter cet homme, cette femme à prendre un café ? Foncer dans ce projet qui vous tient à cœur ? Porter cette couleur qui vous va si bien ? Demander une augmentation ? Vous lancer dans cette activité à laquelle vous pensez depuis toutes ces années ?

Posons la question différemment, que vous empêchent de faire vos croyances limitantes ?


Un petit mot d’explication

Il existe deux types de croyances, les aidantes et les limitantes, dans quel type vous reconnaissez-vous le plus ?

  • « Je ne mérite pas de réussir », « Dans la vie, on ne peut pas tout avoir », « Tous les hommes sont des salauds », « Je n’y arriverai jamais », « On ne peut faire confiance à personne »,…
  • « Je me sortirai de tout », « Je suis capable d’atteindre mes objectifs », « Il ne m’arrivera jamais rien que je ne pourrai pas surmonter », « J’ai le droit d’être heureux(se) dans tous les domaines »,…

Si vous vous sentez dans la catégorie des croyances limitantes, pas de panique ! On en sort. Je vous invite à poursuivre votre lecture.


Attention danger !

© Reporters

Si nous n’y sommes pas attentifs, nos croyances gouvernent notre vie, nos relations, nos façons de penser, de faire, notre manière d’aborder la vie, les gens, les difficultés, les joies,…

Nous avons, en plus, l’art de renforcer nos croyances par nos comportements. Ou plutôt, nous avons l’art de créer inconsciemment des situations qui vont nous permettre de valider nos croyances.

Par exemple, si vous pensez que tous les hommes sont des salauds, il y a fort à parier que vous serez, jusqu’ici, tombé sur des salauds ou dans des relations toxiques.

Si vous pensez que c’est perdu d’avance, que vous avez la poisse, que vous n’arriverez jamais à vous sortir d’une situation, à atteindre vos objectifs,… vous branchez votre perception sur tout ce qui pourra vous permettre de confirmer cette croyance. Vous ne verrez que ça et passerez à côté de tout ce qui pourra vous prouver le contraire.

Les croyances agissent comme des filtres, comme des télécommandes qui branchent votre perception des choses sur un canal négatif.

Alors enfilez d’autres lunettes, changez les piles de la télécommande et appuyez-vous sur vos croyances aidantes.


Première étape : les identifier

Lorsque vous êtes face à une situation qui vous fait sortir, un peu, de votre zone de confort, que se passe-t-il ? Vous foncez ou vous bloquez ?

Quand votre boss vous implique dans un nouveau projet, quelle est votre réaction ? Quand quelqu’un vous drague, ou tente de vous draguer, quelles sont les pensées qui vous viennent ? C’est lors de ces quelques premières secondes, au moment où la vie met sur votre route une nouvelle expérience, que vos croyances limitantes apparaissent pour vous empêcher de faire un pas en-dehors de votre zone de confort. Si vous pouviez les faire taire, qu’est-ce que cela changerait dans votre vie ?

Alors, quelles croyances vous enferment ? Ou au contraire, quelles croyances vous aident ?

Il est plus facile de travailler sur ses croyances lorsqu’elles sont identifiées. Quand c’est chose faite, notez en quelques-unes. Puis interrogez-vous sur la provenance de vos croyances : qui m’a mis ça en tête ? Où ai-je entendu ça ? Pourquoi je pense ceci ou cela ? Vous verrez que souvent, vos croyances sont fondées sur… RIEN. C’est vrai, qui a dit, par exemple, qu’on ne pouvait pas tout avoir dans la vie ?

Demandez-vous également ce qui se passerait, ce qui se serait passé si vous n’aviez pas pensé cela ?

Une fois qu’elles sont listées, remplacez-les par une croyance aidante. Par exemple, « Je n’y arriverai jamais » devient « J’ai les compétences et les capacités pour atteindre mes objectifs ».

Si cela vous semble trop dur, commencez par simplement être attentif aux croyances que vous avez. Repérez-les, identifiez-les, conscientisez-les. Ce sera déjà un sacré pas de fait vers la liberté.

Car il s’agit bien de liberté. Vous imaginez toutes les possibilités que vous aurez quand vous vous serez libéré de vos croyances ? Quand vous ne vous limiterez plus ?


Merci et au revoir…

© Reporters

Pour en finir avec vos croyances limitantes, soyez reconnaissant. Car chaque croyance a eu une fonction utile pour vous jusqu’à maintenant. Que ce soit la protection, le confort, la non prise de risque,… Chacune de vos croyances limitantes vous a aidé d’une certaine façon. Donc avant de lui dire au revoir, remerciez-la, remerciez-vous et laissez-la partir pour en accueillir une nouvelle, bien plus aidante et positive.

Vous serez étonné de voir tous les changements, toutes les possibilités qui s’offriront à vous quand vous serez débarrassé de vos croyances limitantes.


Suivez moi sur Facebook

Débarrassez-vous des croyances qui bloquent votre confiance en votre capital séduction