Taï-chi, aquagym, vélo, golf... les sports adaptés aux seniors ne manquent pas. L'un d'eux a vraiment le vent en poupe, c'est la marche nordique. Découverte.

Le sport n’est pas réservé uniquement aux jeunes. Il est même vivement recommandé aux seniors ! En effet, si des précautions sont à prendre avant de commencer la pratique d’un sport, les études montrent que rester inactif représente un danger à partir d’un certain âge : prise de poids, perte de souplesse et risque de mauvaises chutes, augmentation des risques cardiovasculaires, réduction de la masse musculaire…


Marche nordique : un sport complet

Née dans les pays scandinaves, la marche nordique est aujourd’hui un sport très en vogue auprès des seniors : il ne coûte pas cher, il ne nécessite pas un matériel onéreux et il peut être pratiqué par tous et n’importe où !

Alternative entre la marche et le jogging, la marche nordique utilise des bâtons appelés «nordic sticks» facilitant le déplacement. La technique est relativement simple et l’apprentissage se fait naturellement. Il s'agit d'accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l'avant à l'aide de deux bâtons qui permettent d'aller plus vite et plus loin.

En pratiquant ce sport complet, tout le corps est mis à contribution puisqu'il est propulsé tant par les jambes que par les bras.

Les bienfaits de la marche nordique sont multiples :

- Amélioration du système cardio-respiratoire ;

- Renforcement de la tonicité générale, de la force et de la souplesse ;

- Amélioration de l’équilibre ;

- Renforcement de tous les muscles du corps (membres inférieurs et supérieurs) dont les muscles du dos et de l’abdomen ;

- Libération du stress et des tensions musculaires.

De plus, la dépense énergétique de la marche nordique est nettement supérieure à celle de la marche classique (+ de 30 à 40 %). En effet, 30 minutes de marche nordique équivalent à 50 minutes de marche traditionnelle.



Pour tous les goûts

© REPORTERS

Vous souhaitez vous lancer dans un nouveau sport. Voici quelques idées d'activité à pratiquer - toujours avec l’accord de votre médecin traitant - :

  • la marche, avec notamment la randonnée ou les courses d'orientation,

  • la natation ou l'aquagym,

  • le golf,

  • la course à pied,

  • la gymnastique,

  • les disciplines dérivées des arts martiaux comme le taï-chi ou le yoga,

  • le cyclisme,

  • le ski de fond,

  • le judo,

  • la musculation.

  • Et pourquoi pas la danse de salon : elle favorise la circulation sanguine et permet de travailler la coordination motrice et le sens de l'équilibre. Elle favorise les rencontres et enrichit la vie sociale. Les personnes qui pratiquent la danse doivent veiller à ne pas trop en faire et à respecter leur rythme. L'achat de chaussures adaptées à la morphologie de ses pieds est indispensable pour éviter ampoules, cors et entorses.

  • Enfin, n'oubliez pas que les activités telles que le ménage, le bricolage, faire ses courses à pied... sont autant d'occasions de rester actif.


Sports à éviter

© REPORTERS

A partir d’un certain âge, certains sports sont à éviter. En voici une liste non exhaustive :

  • les sports de combat,

  • les sports exposant à un risque important de chute tels que le ski alpin,

  • les sports qui exigent l'acquisition de gestes techniques complexes sauf si ce sport est pratiqué depuis des années,

  • les sports collectifs qui imposent un piétinement sur de longues périodes : risque de troubles veineux.

  • Les sports nautiques comme la planche à voile ou la plongée sous-marine ne sont pas recommandés. Certains sports doivent être pratiqués avec précaution : sports de raquette, par exemple.