Bactéries, douleurs, MST, chutes, déshydratation, ... Alors, le sexe dans l'eau, érotique ou plutôt déconseillé?

L'été, les vacances, les piscines, la plage, le soleil, les cocktails, le maillot de bain … Des conditions idéales pour explorer des lieux insolites où partager un moment intime avec son partenaire (ou qui sait, la rencontre du moment). Mais, si dans les films tout paraît possible et sexy, il n'en va pas de même dans la vraie vie. Sans chercher à briser vos rêves d'érotisme, voici pourquoi “faire l'amour dans l'eau” n'est pas si glamour qu'on l'imagine...

Les bactéries

Pas de soucis dans votre baignoire, même si vous pourriez vous sentir un peu à l'étroit. Par contre, l'eau de mer, de la piscine, du lac, du jacuzzi, de la rivière, regorgent de bactéries. Si notre peau les admet volontiers, ce n'est pas toujours le cas pour les parties intimes féminines. Bref, attention aux infections urinaires lorsque l'eau n'est pas purifiée et aux mycoses en présence d'une quantité trop importante de chlore.

La lubrification

D'accord, l'eau c'est liquide. Sauf qu'elle atténue et même supprime la lubrification naturelle. Et c'est sans compter les irritations provoquées par l'eau salée et remplie de sable à la mer.

Le préservatif

Les problèmes de lubrification entraînent souvent le déchirement du préservatif. On ne doit l'apprendre à personne, les risques de maladie sexuellement transmissible ou de grossesse non désirée sont alors plus élevés. Aussi, longtemps exposés à la chaleur dans votre sac de plage, la protection en latex est également plus fragile. Un petit conseil si la tentation est toutefois trop forte : enfiler le préservatif et le retirer hors de l'eau.

Le regard

Rien de plus romantique que de s'adonner aux plaisirs sexuels sous une lune luisante lors d'un « bain de minuit ». A part si la piscine est privée (et encore, gare aux voisins), les spectateurs risquent de transformer le moment en un véritable cauchemar. Partout dans le monde, l'exhibition sexuelle est mal vue, voire passible d'une lourde amende.

Les glissades

La baignoire, la douche, les rebords des jacuzzis, le sol de la piscine, ça glisse ! Mieux vaut donc être prudent, histoire de ne pas terminer ce moment charmant à l’hôpital. Dans la mer, il est conseillé d'avoir pied, à moins de réussir à faire l'amour en nageant.

L'hydratation

Dans l'eau, à l'abri de la chaleur, et pour peu qu'on ait consommé de l'alcool, on oublie souvent de se réhydrater. Un tue-l'amour ? Pas si chacun s'occupe d'apporter le verre ou la bouteille d'eau aux lèvres de son partenaire.