Bien-être De l’admiration pour la courbe d’un pied au fétichisme, un seul pas ? Qui sont les fétichistes et à partir de quand est-on considéré comme tel ? Focus sur cette pratique atypique.

Fétichisme. Derrière ce terme aux consonances un peu piquées, à la frontière entre l’amusant et l’effrayant, se cache un concept plus complexe qu’il n’y paraît. Le fétichisme sexuel désigne le fait d’être attiré ou excité par un fétiche. Cuir, canard en plastique, coude… Tout peut potentiellement être un fétiche, à condition qu’il s’agisse d’un objet, d’une partie du corps ou d’une matière. S’il existe autant de fétichismes que de préférences, une enquête de 2004, dirigée par des psychologues de l’Université de Bologne, révèle que le plus fréquent est aussi le plus connu : la podophilie - où l’attrait pour les pieds et les orteils. On observe leur courbe, on les mordille, on les utilise pour caresser chaque centimètre de peau des zones érogènes… Vous vous êtes peut-être déjà laissé aller quelques fois à cette pratique, seriez-vous fétichiste ?