De nombreuses personnes pensent que le fait de faire de gros horaires de travail serait préjudiciable à la longévité des couples. Cependant, de nouvelles recherches n'ont pas trouvé de lien entre horaires étendus et relations malheureuses, et montrent même que l'inverse pourrait se produire.

Des chercheurs ont étudié 285 couples aux carrières très prenantes pour évaluer les effets négatifs possibles sur leurs relations. A noter que les deux personnes du couple faisaient de gros horaires. La majorité d'entre eux étaient professeurs d'université, et les autres enseignaient ailleurs qu'à l'université, travaillaient à des postes de managers ou techniciens en tant que consultant informatique ou ingénieur.

"Des recherches précédentes ont montré que les couples à double carrières devaient décider s'ils étaient prêts à mettre en péril leur carrière ou leur relation amoureuse...", expliquent les chercheurs dans le résumé de l'étude. Le but de leurs recherches était de répondre à ce dilemme.

Les chercheurs ont donc analysé les horaires de travail des participants, leur satisfaction amoureuse, et à quel point ils partageaient leurs sentiments, leurs besoins, leurs envies ou les manques avec leur conjoint. Les couples ont répondu à trois questionnaires en ligne, les deux premiers en début d'étude et le troisième six mois plus tard.

Mais au lieu de trouver que les horaires étendus avaient un effet néfaste sur la satisfaction du couple, l'équipe a trouvé qu'au contraire, les couples faisaient des efforts supplémentaires l'un envers l'autre pour rattraper le temps perdu. C'est pourquoi les scientifiques pensent que dans certains cas les gros horaires pourraient même avoir un effet positif sur les relations.

Cette étude est signée SAGE dans la revue Human Relations, en partenariat avec The Tavistock Insistute britannique. Elle est consultable gratuitement sur SAGE pour une durée limitée.