Love & Sex

Avoir multiplié les partenaires sexuels dans le passé menacerait le bonheur conjugal. Cette étonnante conclusion reste contestée par certains scientifiques.

Selon une étude controversée*, les personnes ayant connu beaucoup de partenaires sexuels avant le mariage seraient moins heureux, rapporte le Huffington Post.

Entre 2007 et 2008, les professeurs Galena Rhoades et Scott Stanley de l'Université de Denver dans le Colorado ont suivi 1000 Américains célibataires âgées de 18 à 34 ans. Pendant le lustre suivant cette sélection, 418 d'entre eux se sont dit oui. Leur mariage a été scruté à la loupe par les chercheurs qui ont voulu savoir si leur vie sexuelle passée avait une influence sur leur épanouissement conjugal. La qualité relationnelle des époux a été classée en quatre catégories. Premièrement, en mettant en exergue le bonheur de la relation dans son entièreté, ensuite l'évocation d'une rupture potentielle, la fréquence des confidences mutuelles, et enfin, un point général sur le bon fonctionnement du couple.

Les résultats sont étonnants : les 23 % du panel qui n'ont connu que leur mari sexuellement auraient une relation maritale plus heureuse que les autres. Ce constat concerne surtout les femmes.

Plus les personnes ont eu de rapports sexuels avant de se marier, plus elles seraient malheureuses après les noces. Pour les deux scientifiques, si elles se révèlent plus vite insatisfaites, c'est parce qu'elles ont la possibilité de comparer. Néanmoins, selon d'autres chercheurs, ces conclusions peuvent ne pas être tout à fait exactes. Il existe une myriade de raisons qui poussent les gens à multiplier les relations sexuelles avant le mariage et bien d'autres pouvant expliquer leur insatisfaction conjugale, indépendamment du nombre de partenaires passés.

Comme le rappelle Le Huffington Post, la corrélation ne doit pas être confondue avec la causalité. "Les personnes qui ont tendance à éviter l'engagement de manière générale peuvent multiplier les partenaires sexuels et être malheureux une fois installés. Ce n'est pas le fait qu'ils aient eu plus de partenaires sexuels qui les amène à être moins heureux, mais le fait qu'ils ne soient pas à l'aise avec l'engagement. Je serais très surpris s'il s'avère qu'avoir des multiples partenaires sexuels avant le mariage ait un lien de causalité direct", a déclaré le docteur Jim McNulty, un professeur de psychologie sociale de l'Université d'Etat de Floride.

Certains experts, comme le professeur Justin Lehmiller de l'Université Purdue, remettent également en cause les données récoltées. En outre, aucun journal universitaire n'a évoqué l'étude.

Alors qui a raison ? Nos relations sexuelles passées déterminent-elles vraiment notre bonheur conjugal ?

*publiée par "Le National Marriage Project", un centre de recherche américain qui étudie les mariages de ses compatriotes.