Les congés de Carnaval sont l’occasion de s’ouvrir à autre chose qu’école-maison-dodo ! Tous les grands musées ou les petites galeries ont pris les dispositions qui s’imposent pour accueillir le public en toute sécurité eu égard au Covid.

No Room For Regrets

S’il fallait n’en voir qu’une, ce serait certainement celle-ci : l’expo rétrospective que le MAC’s au Grand Hornu consacre à l’incroyable Johan Muyle, l’un des artistes belges les plus importants de sa génération. Touche-à-tout, artiste collaboratif, il a imaginé cette expo comme une balade immersive et interactive à travers les principales périodes de son œuvre : assemblages motorisés, peintures monumentales, œuvres performatives : le travail de l’artiste installé à Liège est questionnant, complexe, puissant et profondément ouvert sur le monde et l’Homme. Jusqu'au 18/04 au MAC's, Grand-Hornu, rue Sainte-Louise 82, 7301 Boussu

Plant Fever

© Studio Kizy Studio

Puisque l’on est au Grand-Hornu, on file aussi au CID, le musée du design pour s’étonner avec Plant Fever, une expo qui rassemble des projets envisageant le futur du design non plus d’un point de vue humano-centré mais phyto-centré ! Cela va du design de produits à la mode en passant par des dispositifs open source et des objets mêlant botanique et nouvelles technologies. À voir en famille, ça fera parler ! Jusqu'au 17/03 au CID, Grand-Hornu, rue Sainte-Louise 82, 7301 Boussu

Roy Lichtenstein

Si on ne l’a pas vu en automne, on fonce au BAM à la rencontre de l’une des figures emblématiques du mouvement pop art, Roy Lichtenstein. Une centaine d’œuvres sont présentées à travers un parcours rétrospectif et on y voit bien l’évolution du travail de l’artiste. Coloré, punchy, génial. À voir jusqu’au 18/04, au BAM - Rue Neuve 8, 7000 Mons

, 7000 Mons.

Light à la Fondation Boghossian

Un fabuleux rassemblement de près de 60 ans de représentations artistiques et manifestations de la lumière. Et on ne fait pas que regarder, on interagit grâce à des expériences pour la plupart immersives, qui nous montrent comment les informations fournies par les sens peuvent être trompeuses. Jusqu’au 18/04 à la Villa Empain, av. Roosevelt, 67 - 1050 Bxl.

54+1 portraits

Une belle petite expo qui affiche aux cimaises de la librairie Peinture Fraîche les photographies prises par Valérie Barkowski durant le 1er confinement. Tous les jours à 17h sur son plan de travail, elle faisait apparaître des petits visages à l’aide de tout ce qu’elle avait sous la main dans les armoires de sa cuisine, les tiroirs de son bureau et ses promenades en forêt : tout était devenu une source intarissable de matériaux bruts. Postés sur Insta pour apporter de la joie, les voici rassemblés en un livre. Et exposés aux côtés des peintures de Frank Sarfati qui explore le monde des parasites. Librairie Peinture Fraîche, rue du Tabellion, 10 - 1050 Bruxelles

No Visitors Beyond This Point

© Thomas Caryn

Une expo des photos de l’artiste urbex Thomas Caryn. Il prend en photo des sites à l’abandon, en Belgique et dans le nord de la France. Avec sa série "No visitors beyond this point", représentant des habitations, des espaces de type industriel, religieux ou médical, ainsi que des habitations, il veut interroger sur la surconsommation, le traitement des déchets… Passionnant et émouvant. Art Salon Loggia Dell’Arte, Impasse St Maur, 18 - 7712 Herseaux.

Van Gogh, The Immersive Expérience

Une des grandes expos de l’automne qui se poursuit et qui nous immerge dans la peinture de l’homme à l’oreille coupée dans un spectacle de son et lumière grandeur nature qui coupe le souffle. Jusqu’au 21/02 Waagnatie Expo&Events - 150 Rijnkaai, 2000 Anvers.

"Mons au temps de Waudru"

À partir des collections archéologiques de la ville de Mons et de prêts émanant d’autres institutions, l’Artothèque vous plonge aux origines de la cité et fait revivre Waudru, fondatrice légendaire de la ville, et ses contemporains à la lumière des dernières recherches historiques et archéologiques. Jusqu’au 13/06 à l’Artothèque, rue Claude de Bettignies, 1 - 7000 Mons.

Verisimilitudes au MIMA

© MIMA

Une exposition engagée comme à chaque fois dans ce musée contemporain. Ici, Felix Luque&Co l’ont habité d’œuvres futuristes qui nous parlent d’un aujourd’hui aussi angoissé qu’angoissant. Ils créent une sorte d’archéologie du présent au fil d’œuvres technologiques. Tatouages robotisés d’épaves de voitures, barbelés, tubes néons… On peut y voir là les prémices de notre monde qui semble bien révolu ! Jusqu’au 30/05 au Mima, quai du Hainaut 41, 1080 Molenbeek-Saint-Jean.

Maison Solvay... préparez-vous pour mai !

Avis aux amateurs : la Maison Solvay, un joyau Art Nouveau longtemps fermé au public et construit par Victor Horta est désormais ouvert aux visites. Mais les réservations ont été prises d’assaut jusque fin avril ! Pour se rendre dans cette demeure listée au patrimoine de l’Unesco et totalement préservée, guettez les nouvelles réservations qui seront ouvertes la dernière semaine de février. En attendant, on peut en visiter une partie virtuellement.
Avenue Louise 224 – 1050 Bruxelles https://hotelsolvay.be/