Magazine

Le mariage, ça peut vite grimper côté montants, même vider complètement le portefeuille. Le tout, c'est de se fixer un budget et de tenter de ne pas le dépasser. Mais au fur et à mesure des commandes et réservations, on se rend compte que ce n'est pas évident. Alors comment économiser de l'argent sans pour autant se priver de faire de ce jour le plus beau de sa vie? Voici quelques petits trucs et astuces simples auxquels on ne pense pas toujours.


La robe et les tenues

Une robe de mariée, c'est cher. Et si on ne veut vraiment pas passer à côté de la tenue de princesse, il existe un moyen très simple d'obtenir des réductions, mais on n'y pense pas toujours. Oui, certains magasins proposent des soldes dans ce domaine. Et comme les tendances ne bougent pas trop rapidement, on peut facilement y trouver son bonheur. Danais, par exemple, propose des vêtements de créateurs dégriffés. Pour celles qui ne veulent pas spécialement conserver leur robe en souvenir, la location, c'est le bon plan, comme chez Colombe et Cotillons par exemple. Côté accessoires et hôtes ou demoiselles d'honneur, le concept Coucou à Bruxelles permet d'emprunter sans remplir une fois de plus son dressing et vider son portefeuille.

© Pexels


Se marier à des dates et heures clés

Si jamais vous souhaitez vous marier un samedi, sachez que le créneau du matin est souvent bien moins cher à la maison communale que celui de l'après-midi. Le vendredi matin par contre, c'est gratuit (et même parfois toute la journée). Et c'est complètement tendance de se marier ce jour-là, d'autant que vous aurez des petits prix dans la plupart de vos réservations. En automne et en hiver, la location des salles et traiteurs est souvent moins onéreuse également et l'ambiance différente et très chaleureuse.


Réduire sa liste d'invités

Le mariage approche et élaborer la liste des personnes que vous souhaitez inviter, c'est généralement un des premiers réflexes. Elle est énorme ? Pas de panique, la réduire n'est pas si compliqué. L'astuce, c'est de la diviser en trois groupes: la suite des mariés, les gens dont vous ne pourriez pas vous passer et puis les autres. Dans ce troisième panel, sucrez les personnes qui ne vous sont pas indispensables, que vous connaissez à peine et conviez les autres uniquement à la cérémonie et la soirée.

Pour vous aider, voici un petit schéma tout simple:

© 1


Les faire-part et remerciements

Si votre budget est vraiment serré, n'hésitez pas à envoyer certains faire-part par mail et n'imprimez que ceux qui sont destinés à la famille, aux proches et aux personnes qui n'ont pas accès à Internet. Il existe des tas de concepts sympas en mode animation. A l'époque du 2.0, autant être à la pointe et rompre avec la tradition. Si vous avez un peu de temps (bloquez-vous quelques week-ends), il est possible de les créer et de les imprimer soi-même, et de s'inspirer de modèles gratuits sur internet (des sites spécialisés et puis Pinterest pour les idées). Pour économiser des timbres, remettez les cartons en main propre lorsque c'est possible.


Les cadeaux pour les invités

Offrir des tas de petites choses sympas à ses hôtes lors de son mariage, on adore et c'est complètement tendance. Mais attention, le concept peut vite faire grimper l'addition. Et ce serait dommage de s'en priver. N'hésitez pas à vous entourer d'une armée de petites mains auprès de vos témoins ou proches pour confectionner des biscuits ou autres gourmandises. Quant au petit souvenir à emporter à la maison, inspirez-vous de vos passions en commun pour les fabriquer. Vous partez en vacances au Sri Lanka avant le jour J ? Ramenez du thé en vrac et confectionnez des petites pochettes de tissus pour les remplir des précieuses plantes. A coup sûr, ce présent sera fort apprécié et moins onéreux que les dragées ou petits cadeaux sans âme, juste pour offrir. 


Faire appel à des étudiants

Certains étudiants sont bien talentueux. Et ils ont besoin de s'exercer. C'est le cas notamment du côté de l'esthétisme (coiffure, maquillage, etc.), ou de la photographie. N'hésitez pas à les rencontrer et à leur expliquer vos souhaits. Même chose pour le DJ, certains jeunes animent les platines durant leur temps libre.

© Pexels


Opter pour d'autres formules de repas

Le premier réflexe, c'est de comparer les différentes formules et les prix pratiqués par les traiteurs. Attention de ne pas se précipiter sur un package salle/repas/soirée. Ce type d'arrangement peut parfois vous faire gagner des sous, mais aussi en perdre car certaines prestations seront obligatoires alors que vous pouviez vous en passer (fromage, entre-mets, DJ professionnel alors qu'un ami fera l'affaire, etc.). 

Et puis si le repas à table, c'est la tradition, pourquoi ne pas innover et rendre votre mariage plus original. Le pique-nique ou le barbecue ont la cote. C'est très nature et sans chichi. Attention par contre de prévoir un abri en cas de mauvais temps, des tonnelles et parasols pour se protéger du soleil. Le mieux, c'est donc dans le jardin d'une grande maison (pour ne pas ajouter le coût d'une installation électrique et des toilettes mobiles aussi). Le buffet et le cocktail dînatoire sont également de plus en plus prisés. Tout le monde fait à sa convenance et surtout cela facilite les contacts entre les invités et les mariés ou entre les gens, plutôt que de rester chacun confiné à sa table durant quelques heures. Autre formule tendance: les foodtrucks. Ces restaurateurs mobiles restent plus abordables que les traiteurs et ne se diversifient de plus en plus, tendant parfois jusqu'au raffiné.


Des astuces déco

Côté déco, ce n'est pas toujours simple de tout confectionner soi-même, mais avec un peu d'imagination et d'aide, c'est tout à fait possible et tellement plus sympa. Pour les fleurs, n'hésitez pas à vous rendre sur les marchés en gros dédiés principalement aux secteurs professionnels, comme le marché matinal de Bruxelles . Sur Internet, vous trouverez plein d'idées et de tutoriels pour vous aider à confectionner des montages. Et les vases? C'est très simple, demandez à vos témoins plusieurs mois à l'avance de conserver les bocaux en verre qu'on retrouve souvent dans l'alimentation. En flânant quelques week-end sur les brocantes, vous pouvez aussi tomber sur des petits trésors à des coûts dérisoires. Aussi, certaines boutiques "discount" proposent de la décoration de mariage sympa à petit prix tel que AliExpress . N'oubliez pas non plus de guetter les promos et de faire les soldes, par exemple pour les bougies. Fabriquez un maximum de vos propres mains, comme les marque-places (avec des bouchons en liège, des branches de romarin, etc.). L’inspiration peut se trouver sur Pinterest.


Des sites pour planifier

Vous menez une vie trépidante entre le boulot, les enfants, les activités diverses, et vous pensez faire appel à un wedding planner pour organiser votre mariage sans prise de tête. Si le concept fonctionne plutôt bien aux Etats-Unis, chez nous, il a du mal à décoller. C'est souvent très cher et contraignant l'air de rien, alors qu'en s'organisant, on peut planifier des tas de choses soi-même. Pour s'aider à ne pas s'éparpiller et harmoniser les préparatifs, il existe des sites et des applications réalisés par des professionnels, comme l'app Weddy ou Noeeva, l'outil Un mariage à organiser, Dooliz pour la gestion des invités, l'app Wedshoots pour récolter les photos de tout le monde, etc.

Côté "wishlist" pour les cadeaux, c'est désormais plus facile à gérer avec des plateformes en ligne. Il en existe beaucoup, comme par exemple Fleur de Lyst, Kadolog, etc.

© Pexels


Et si les invités participaient ?

C'est un concept inconcevable pour certains et pourtant, pourquoi s'empêcher de vivre un beau mariage parce qu'on en a moins les moyens que d'autres ou tout simplement parce qu'on préfère conserver ses précieux deniers pour construire sa vie. Au lieu de constituer une liste de cadeaux à offrir (alors qu'on a souvent déjà tout ce qu'il faut vu qu'on se marie plus tard), pourquoi ne pas proposer aux invités de participer aux frais de la fête (robe de mariée, fleurs, traiteur, salle, cartons d'invitation, voyage de noce, etc.) ? La plateforme participative WedZem existe désormais en Belgique. Tout y est géré, de la récolte des différents budgets à l'organisation du mariage en lui-même.