Nous vivons d’obligations, notamment envers notre famille, via le travail pour s’épanouir et s’offrir de quoi exister, ou encore via les courses pour se nourrir. Mais parfois, si nous le pouvions, nous aimerions nous laisser aller à nos plaisirs essentiels. Alors, notre journée parfaite, comment la rêve-t-on?

Des chercheurs américain et allemand, Sebastian Pokutta et Christian Kroll, ont justement tenté de répondre à cette question en publiant une étude, reprise sur le site d’information Quartz. Plutôt que de se focaliser sur les grandes thématiques de la vie (mariage, revenu, etc.), ils se sont intéressés aux activités quotidiennes, selon une méthode particulière, « Day Reconstruction Method » (méthode de reconstruction de journée, DRM). Cette analyse se base donc sur le temps consacré à ces occupations et la satisfaction ressentie.

Et le résultat est plutôt révélateur. Sur une journée de 16 heures (puisque le reste du temps, on le passe à dormir), il serait idéal de réaliser ce qu’on préfère et moins ce qu’on apprécie peu. Une journée parfaite comprendrait donc 36 minutes de travail pour 106 minutes de sexe. Mais aussi, 82 minutes de sociabilisation, 75 minutes pour manger, 78 minutes pour se relaxer, 68 minutes pour pratiquer un sport, et seulement 46 minutes pour s’occuper des enfants ou faire le ménage.

Malheureusement, nous sommes loin de ce ratio utopique puisque nous passons en moyenne 244 minutes au travail pour 7 minutes de relations sexuelles. En même temps, le plaisir ne diminue-t-il pas lorsqu’une activité devient trop routinière?