Assez de Carla !

Carla par-ci, Carla par-là. Il n’y a plus moyen d’ouvrir un magazine people ou des journaux sérieux sans avoir droit aux confidences plus ou moins contrôlées de celle qu’on n’appelle plus que "la première dame de France". C’est saoulant.

Assez de Carla !
©Cartoonbase

Carla par-ci, Carla par-là. Il n’y a plus moyen d’ouvrir un magazine people ou des journaux sérieux sans avoir droit aux confidences plus ou moins contrôlées de celle qu’on n’appelle plus que "la première dame de France". C’est saoulant.

On apprend même que c’est elle qui a pris l’initiative d’inviter à déjeuner la précédente femme de Nicolas Sarkozy qui vit désormais à New York, avec son nouveau mari et le dernier fils du président. Certains susurrent même qu’elle a dû forcer la main à son "chouchou" pour qu’il accepte le rendez-vous. Tu parles !

On prête à la Bruni une énorme influence sur le chef de l’Etat. Il ne prendrait aucune décision importante sans solliciter son avis et même son approbation. Il reste que la dame n’est pas sympathique et qu’elle passe - à raison, selon plusieurs proches - pour une garce croqueuse d’hommes.

Mais voilà qu’une révélation (non arrangée celle-ci) vient tout bousculer : l’égérie aux multiples liftings, dont le cœur est à gauche et le portefeuille à droite, s’ennuie dans les ors de la République. Elle ne rêve que d’une chose, sortir son nouveau disque. Mais, nous raconte "Paris-Match", l’entourage du Président est tout sauf chaud. Vous vous rendez compte, des chansonnettes alors que les futurs retraités sont dans la rue, et les Roms dans l’avion ? On compatit.