Comment se débarrasser des poux, une bonne fois pour toutes ?

Il n’existe pas trente-six produits efficaces contre les poux et lentes, nous confirme un spécialiste en parasitologie. Coup d’œil sur l’arsenal actuellement disponible pour enfin se débarrasser des poux une fois pour toutes.

La meilleure méthode pour éliminer les poux pour toujours
© D.R.
L.D.

De toutes les questions que l’on peut se poser sur ces petits parasites qui grouillent sur la tête et dans les cheveux de vos enfants, sans doute celle dont la réponse reste la plus attendue est : "Existe-t-il un traitement efficace contre les poux ?" Et, de préférence, un traitement anti-poux naturel, évidemment ! Que de produits n’ont été mis sur le marché ces dernières années, voire décennies : shampooing, lotion, spray, peigne spéciaux, etc. Cependant, de l’aveu du spécialiste, il est encore aujourd’hui difficile d'éradiquer ces petites bêtes, qui provoquent d'horribles démangeaisons et contaminent rapidement toute la famille.

Historique des produits anti-poux

Retour en arrière, dans les années 50 : les insecticides occupent le marché. Efficaces, pour certains, oui, ils l’étaient, du moins au début, mais neurotoxiques aussi, inflammables, irritants Certains ont déclenché un phénomène de résistance. A partir des années 90, les produits perdent, pour la plupart, de leur efficacité.

Les traitements contre les poux aujourd'hui

Depuis 2004, de nouvelles formulations ont fait leur apparition. La technique d’attaque se veut différente. Ces produits gras visent à tuer les bestioles par asphyxie, en l’occurrence en bouchant les orifices respiratoires.

"Pour lutter efficacement contre les poux, il n’y a pas trente-six produits, nous dit le Dr Arezki Izri, du laboratoire de parasitologie-mycologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny, on sait que les insecticides ne marchent pas, c’est-à-dire les pesticides classiques, dérivés du pyrèthre. Par contre, le malathion, lui, demeure très efficace. Mais il ne sent pas bon et reste contre-indiqué chez les personnes asthmatiques. Sans compter qu’il déshydrate le cuir chevelu et les cheveux, ce qui fait qu’il n’est pas toujours bien toléré ."

Alors, que reste-t-il ? Les nouveaux produits, dits gras, et les huiles qui ne seraient pas chimiques mais agiraient plutôt mécaniquement. "A base de diméticone, ces produits s’avèrent généralement efficaces", selon le Dr Arezki Izri. Il émet cependant une réserve : "Dans la mesure où ils sont inflammables, il faut évidemment être très prudent lors de l’application et veiller à ne pas les manipuler près d’une flamme. En outre, il est nécessaire de répéter l’application jusqu’à guérison." Cela dit, " un traitement qui n’est pas renouvelé dix jours après une première application ne sert pas à grand-chose ", souligne-t-il encore.

En ce qui concerne les huiles, " celles dont l’efficacité est démontrée, outre la diméticone, sont l’huile de coco et l’huile d’anis. Il ne faut cependant acheter que les produits spécifiques contre les poux vendus en pharmacie ".

Le vinaigre blanc et les huiles essentielles : des solutions anti-poux ?

Et quelques gouttes d'huile essentielle de lavandin ? Il est toxique et ne repousse pas les poux pour le Dr Izri. Pas plus que le vinaigre ne tue les poux. En revanche, une cuillère de vinaigre blanc dilué dans un verre d’eau, à appliquer sur la chevelure et laisser agir une dizaine de minutes, avant de passer un peigne fin, peut favoriser le décollement des lentes.

Le henné : un remède potentiel 

Quant au henné, il se pourrait qu’il donne des résultats, alors que les teintures à base d’ammoniac, si elles tuent effectivement les poux, n’empêchent pas la réinfestation rapide.

Passer au peigne

Si les cheveux sont longs et souvent infestés, les couper et les peigner régulièrement avec un peigne fin, en ayant appliqué quelques gouttes d’huile d’olive ou d’arachide, peut aider à l’élimination des poux. Et les peignes électriques ? Le spécialiste semble sceptique, pas convaincu d’une efficacité supérieure au peigne classique.

Sur le même sujet