American Apparel accusée de pornographie

Dès cet automne, on pouvait observer, sur le site web de la ligne de vêtements American Apparel et sur des dépliants, huit images publicitaires assez osées...

American Apparel accusée de pornographie
©American Apparel
S.C

Dès cet automne, on pouvait observer, sur le site web d'American Apparel et sur des dépliants, huit images publicitaires assez osées. On y voit des jeunes femmes cambrées vers la caméra, les seins exposés. D'autres images dévoilent ces mannequins uniquement vêtus de chaussettes ou d'un chandail, les fesses à l'air.

La campagne fait scandale. Plusieurs plaintes ont été déposées pour images pornographiques. Si bien que l'autorité anglaise de régulation de la publicité a décidé de faire interdire ces huit clichés publicitaires. Selon le Guardian, cette instance britannique est arrivée à la conclusion que la nudité de ces photos, associée à des positions à tendance sexuelle, prouvait bien que la marque exploitait sexuellement et de manière inappropriée ces jeunes femmes.

De son côté, American Apparel se défend. Pour la griffe de vêtement, il ne s'agit pas d'une campagne pornographique, mais bien d'une série d'images de femmes naturelles et sans artifices.

Les plaintes contre ce type d'images se multiplient en Angleterre. H&M est également en ligne de mire avec sa publicité qui met en image David Beckham. Le célèbre joueur de football pose en effet en sous-vêtements ultra ajustés.