La twittosphère belge ? Elle se m@rre !

La twittosphère s’est surtout mise à rire gentiment de la situation : le Roi abdique ? Vive le Roi ! L’un évoque une reprise en main du club de foot du Standard par… le Prince de Liège, l’autre, un déplacement officiel du Roi à Wimbledon.

La twittosphère belge ? Elle se m@rre !
©D.R
P.V.C. (@VanCampenhout)

La twittosphère belge, en vacances, s’est quand même enflammée hier dès l’annonce de l’allocution royale. Le plus rapide sur la balle ? C’est notre Premier ministre @eliodirupo qui a annoncé solennellement l’événement prévu pour 18h et a expliqué à ses 82 000 "followers" qu’il ferait lui-même une déclaration à 18h15 en présence du Conseil des ministres restreint. En français et en néerlandais, bien entendu. Ici, on est dans le conventionnel… branché.

Mais pour le reste, la twittosphère s’est surtout mise à rire gentiment de la situation : le Roi abdique ? Vive le Roi ! La première question posée sur le réseau de micro-blogging Twitter à propos de l’abdication du roi Albert II a toutefois été une interrogation technique : quel hashtag officiel utiliser pour suivre l’événement ? #abdication, #albert2 ou #philippe ? Dans tous les cas, le ton est soit résolument sérieux, soit carrément humoristique mais toujours sympa. L’un évoque une reprise en main du club de foot du Standard par… le Prince de Liège, l’autre, un déplacement officiel du Roi à Wimbledon.

Bref, on dédramatise une situation attendue et finalement assez naturelle. On l’a vu il y a quelques semaines aux Pays-Bas, le passage de témoin a surtout été l’occasion d’une belle fête. Bref, on cherche le bon mot qui fera un "buzz" sur la Toile. Le blogueur Marcel Sel, fort de plus de 82 000 tweets, a même pris le temps de relever une coquille que le site monarchie.be affichait hier en évoquant une "allocation" du Roi au lieu d’une allocution… et de créer au passage un hashtag humoristique #allocation. Il a aussi rappelé au passage que ce lapsus est le meilleur depuis la fameuse "fracture du col de l’utérus" du Souverain diagnostiquée par le Docteur Fontana. C’était le col du fémur, pour mémoire… Un autre twitteur s’est fendu d’une grande question existentielle : "Le Roi va abdiquer. C’est où encore ce bled ?"

Pour la télé et les journaux, celui qui s’impose est #editionspeciale, évidemment. Beaucoup font référence à notre consœur, Martine Dubuisson et à ses scoops sur la monarchie. Assez peu d’émoi par contre sur le successeur du roi Albert II. Un twitteur pense, culture littéraire à l’appui, qu’il serait appelé Araignée, et que c’est un drôle de nom ! L’Ecolo Benoît Hellings aussi prend les choses avec humour et détachement : "#Albert a mal lu le câble diplomatique relayé par #PRISM : c’est Morsi qui doit partir dans les 24h, pas lui !" Question de rappeler que l’Histoire avec un grand "H" se déroule de manière poignante ailleurs que chez nous.