Quels sont les pays européens les plus gay-friendly ?

Monica Serrano, une graphiste espagnole a réalisé une infographie qui fait l'état des lieux des droits LGBT (droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) dans l'Europe des Vingt-Sept.

M.L
Quels sont les pays européens les plus gay-friendly ?
©(Reporters)

Quel pays autorise le mariage gay, protège les discriminations à l'emploi envers les personnes homosexuelles, autorise les manifestations ? Une infographie, nommée « l'indice arc-en-ciel » fait l'état des droits LGBT (droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres)   dans l'Europe des Vingt-Sept. 

C'est le Courrier International qui dévoile ce bilan éclairant réalisé par Monica Serrano. Cette jeune graphiste espagnole s'est basée sur plusieurs paramètres pour analyser le degré de tolérance des pays de l'Europe des Vingt Sept : reconnaissance légale des transsexuels, législation contre les discriminations, reconnaissance des couples de même sexe, législation pénale et autorisation des associations et des manifestations. Bien que les données soient récentes, la Croatie, dernier venu de l'Union Européenne, n'est pas encore recensée dans son étude.

C'est le Royaume-Uni qui arrive en tête des pays les plus performants en matière de protection des droits des homosexuels. Le pays a organisé la première marche gay à Londres en 1972. Il est suivi de près par l'Espagne qui confirme sa réputation de contrée "gay-friendly". Une étude

réalisée début juin la plaçait en tête des pays les plus accueillants pour les gays.La Sudèe, premier pays du monde à permettre aux transsexuels de changer légalement de sexe, complète le trio de tête.

La Belgique s'en sort bien puisqu'elle se positionne en cinquième place du classement. L'indice gay-friendly le plus bas est décerné à Chypre. L'île a déployé peu de dispositifs afin de protéger les droits LGBT. Malte, la Lettonie et l'Italie figurent aussi en bas du classement.

Concernant l'extérieur de l'Europe, l'auteure précise en note annexe à son infographie que la Cour Suprême des Etats-Unis a invalidé le 26 juin dernier la loi définissant le mariage comme une union entre un homme et une femme, sujet hautement touchy dans la société américaine. Cette mesure a constitué un grand pas en faveur du respect et de la protection des droits LGBT.. 

Sur le même sujet