L'Allemand privilégie-t-il son portefeuille aux enfants ?

C'est du moins l'hypothèse émise par une étude de "La Fondation pour les questions d'avenir". Selon l'enquête, la baisse du taux de natalité en Allemagne serait causée par... l'avarice de nos voisins.

L'Allemand privilégie-t-il son portefeuille aux enfants ?
©Belga
P.V.

C'est du moins l'hypothèse émise par un étude de "La Fondation pour les questions d'avenir". Selon l'enquête, la baisse du taux de natalité en Allemagne serait causée par... l'avarice de nos voisins. 

Dans ce sondage, plus de deux tiers de personnes interrogées (67%) déclarent que "les enfants coûtent trop cher", révèle le site d'information français Lepoint.fr. Une évolution puisqu'en 2011, seulement 58% des sondés faisaient ce constat. 

En plus d'être plus économes que "papa ou maman gâteau", les Germaniques se montrent également carriéristes. 57% avouent que leur carrière est plus importante que leur vie de famille. Des chiffes qui rencontrent un écho via une autre étude publiée par GfK et Accenture et qui expose que 53% des consommateurs allemands font leur courses uniquement en fonction des prix. 

Conséquence de cette "radinerie" : Lepoint.fr rappelle que la République fédérale compte la population la plus vieille d'Europe.



Sur le même sujet