Lego s'attaque au sexisme dans le monde du jouet

La première femme biologiste fait son apparition dans l'univers miniature de Lego. De quoi briser les stéréotypes sexués qui se traduisent souvent dès la naissance.

Lego s'attaque au sexisme dans le monde du jouet
©Lego
S.C

Les petites filles jouent à la princesse avec des poupées habillées tout de rose, tandis que les garçons s'imaginent dans la peau d'un super-héros qui fait rouler ses voiturettes. Les stéréotypes perdurent et sont livrés aux enfants dès le plus jeune âge. Et pourtant, quelle fillette n'a pas déjà subtilisé les Lego de son petit frère, qui, de son côté, s'est éclipsé avec la Barbie de la frangine?

Si Playmobil attire désormais 40% de gamines, le chemin était encore long du côté du marchand de briques en plastique danois. Mais Lego avance et séduit doucement les petites filles. Ainsi, pour la première fois de son histoire de 35 années, le célèbre fabriquant de jouets commercialise une figurine féminine de scientifique. Elle s'appelle Professeur C. Bodin, mesure 4 cm et a remporté le prix « Nobrick » pour ses travaux. Pas de rose, de paillettes, de petits coeurs ou encore de glamour... Un véritable personnage éloigné de tout stéréotype sexiste. "La spécialité de cette brillante scientifique est de trouver de nouvelles façons intéressantes de combiner les choses. Elle peut passer toute la nuit dans son laboratoire à analyser la façon de combiner des briques de tailles et de formes différentes" explique la marque sur son site.

Les personnages de Lego se féminisent donc progressivement après l'arrivée d'une femme astronaute en 1993, suivi d'une chirurgienne. L'an dernier, le fabriquant de jouets a d'ailleurs lancé une gamme pour les fillettes. Lego friends se décline en couleurs pastel et connaît une croissance de 25% de son chiffre d'affaires, même si cet univers de salon de beauté, de café et de rock stars irritera les mamans les plus féministes. 

Sur le même sujet