De plus en plus de bébés utilisent... des tablettes

Aux USA, 38% des moins de deux ans se sont déjà servis d'une tablette ou d'un smartphone. Incroyable mais vrai...

De plus en plus de bébés utilisent... des tablettes
©REPORTERS
AFP

De plus en plus de bébés jouent avec des appareils mobiles aux Etats-Unis, où 38% des moins de deux ans se sont déjà servis d'une tablette ou d'un smartphone, selon un sondage publié lundi.

Ce taux n'était que de 10% en 2011, lors de l'étude précédente de la même société de recherche, Common Sense Media.

Pour les enfants de moins de 8 ans, le taux d'utilisation des appareils mobiles a presque doublé, passant de 38% à 72%, et le temps moyen d'utilisation a triplé, passant de 5 à 15 minutes par jour, selon l'étude.

Les moins de huit ans passent toujours plus de temps avec des écrans "traditionnels" comme la télévision (qui représente toujours la moitié du temps passé devant un écran), les DVD, les ordinateurs et les jeux vidéo. Les choses sont toutefois en train d'évoluer, car parallèlement à l'augmentation de l'usage mobile, la durée globale passée devant un écran est en baisse de 21 minutes comparé à 2011.

"C'est une évolution assez extraordinaire pour nos jeunes enfants, commente James Steyer, le patron-fondateur de Common Sense Media. "Dans le passé, nous pouvions mesurer et contrôler exactement où, quand et comment ils utilisaient des écrans. Maintenant les appareils mobiles les suivent de pièce en pièce."

"Les médias que les enfants consomment peuvent avoir un effet profond sur leur apprentissage, leur développement social et leur comportement, et le seul moyen de maximiser l'effet positif --et de minimiser le négatif-- est d'avoir une compréhension exacte du rôle que cela joue dans leur vie. Ces enfants sont véritablement nés dans le numérique", souligne M. Steyer.

Les jeux constituent l'activité mobile la plus répandue chez les enfants de moins de huit ans: ils sont cités par 63% des parents, qui évoquent aussi à 30% la lecture.

L'étude se base sur un sondage réalisé entre le 20 mai et le 12 juin auprès de 1.463 parents d'enfants de 8 ans et moins, avec un sur échantillon de parents afro-américains et latino-américains.

Sur le même sujet