Thanksgiving : une fête de partage pour les Américains

La Thanksgiving est une fête célébrée le quatrième jeudi du mois de novembre aux Etats-Unis.

Founé Diarra (ST)
Thanksgiving : une fête de partage pour les Américains
©REPORTERS

Chez nous, les fêtes de fin d'année (la Saint-Nicolas et Noël), sont synonymes de moments en famille où règne la générosité, la joie et les retrouvailles. Pour les Américains, en plus de Noël, il y a la Thanksgiving, l'Action de grâce. Cette célébration n'a pas lieue en Europe et pourtant nous connaissons cette fête, le plus souvent, de nom. Ancrée dans l'histoire des Etats-Unis, l'importance de cette commémoration s'explique pour diverses raisons.


Les Pères pèlerins en terre inconnue

Tout commence le 6 septembre 1620, le navire "Mayflower" quitte Plymouth (sud-ouest de l'Angleterre) pour partir à la conquête du Nouveau-Monde. A bord, une centaine de passagers dont 35 protestants, chassés du pays à cause des persécutions du roi Jacques Ier. Après 65 jours de navigation, les passagers du "Mayflower" posent le pied en terre ferme. Ce point d'arrivée est baptisé Plymouth.

Les conditions climatiques rendent le début du séjour très rude. Les tentatives de culture se soldent par des échecs et la moitié de la colonie meurt de faim à cause des températures hivernales et de la disette.

En cohabitation avec les Indiens, les colons apprennent l'art de pêcher, de chasser et de cultiver le maïs. La vie des colons s'améliore nettement. A la suite de la première récolte, ils décidèrent de suivre la tradition indienne pour remercier Dieu, autour d'un festin.

Les Britanniques reprennent cette idée de fête. Tous les ans, ils célèbrent la récolte d’automne (après la récolte des moissons) au cours de la "Thanksgiving Day".

Les pèlerins du "Mayflower" sont considérés comme les Pères fondateurs des Etats-Unis.


Les dates de Thanksgiving

Le 20 juin 1676, le conseil de Charleston, dans le Massachusetts, décide de proclamer la Thanksgiving le 29 juin, estimant que c'est la meilleure période pour témoigner sa gratitude envers Dieu.

Un siècle plus tard, en 1789, George Washington donne une plus grande dimension à ce jour, en décrétant la Thanksgiving comme fête nationale.

C'est le président Abraham Lincoln qui, en 1863, proclame le dernier jeudi du mois de novembre comme jour national de la Thanksgiving. Depuis, tous les successeurs de Lincoln proclament le jour de la Thanksgiving.

C'est sous la présidence de Franklin Roosevelt, en 1941, que la Thanksgiving est proclamée "legal holiday" par le Congrès.


Un repas digne de ce nom

La dinde et la citrouille sont des aliments primordiaux de la Thanksgiving. La citrouille est le légume qui sauva les pèlerins durant ce premier hiver difficile. Lors de la première Thanksgiving avec les Amérindiens, des dindes sauvages et des pigeons faisaient partie du repas. C'est la raison pour laquelle la dinde est aussi incontournable.

Cette fameuse dinde est rôtie, farcie aux marrons et aux pommes. Pour déguster la volaille, les Américains préparent de la purée de patates douces, du pain de maïs, des haricots verts et de la compote d'airelles, entre autres.

Pour terminer le repas sur une note sucrée, les desserts sont faits maison. Généralement, les tables regorgent de tartes à la noix de pécan, au potiron, aux patates douces et aux pommes.

Le saviez-vous? La Thanksgiving est également célébrée au Canada, aux Iles Norfolk et au Liberia.