Muslim + hipster = "Mipsterz"

Une vidéo postée début décembre sur Youtube montre des femmes voilées habillées à la mode. On connaissait les hipsters, place maintenant aux Mipsterz. Et à la polémique qui va avec.

REDACTION EN LIGNE
Muslim + hipster = "Mipsterz"
©print screen Youtube

On connaissait les hipsters depuis quelques années. Ce terme, traditionnellement alloué aux amateurs blanc de jazz dans les années 40, désignent désormais les jeunes branchés anti-conformistes qui refusent la culture "mainstream". Vous suivez ?

Depuis cette semaine, on voit apparaître un nouveau mot : les Mipsterz, contraction des mots "muslim" et "hipster". Soit des hipsters musulmans. Une vidéo postée début décembre sur Youtube a permis aux journaux américains d'en parler et donc de démocratiser le mot. Dans ce clip, on voit des jeunes filles voilées, habillées à la mode et/ou en talons hauts, faisant du skate, de la moto, coupant du bois. Entre autres. Tout cela sur la musique "Somewhere in America" du rappeur Jay-Z.

La communauté Mipsterz existe, pourtant, depuis au moins décembre 2012. Date de création du groupe Facebook depuis New-York.

Sur le groupe, le Mispter est décrit comme quelqu'un "d'avant-gardiste en ce qui concerne la musique, la mode, l'art, la pensée critique, la cuisine, la créativité et toutes formes de choses obscures." En outre, un Mipster "recherche l’inspiration dans les écritures divines de la tradition musulmane" mais a "une identité ironique".

Si vous êtes Mispter, vous pouvez aussi trouver la perle rare sur un site de rencontre "Hipstershaadi.com".

Des réactions mitigées sur les réseaux sociaux

Depuis la publication de la vidéo, plusieurs articles ont critiqué le phénomène. Parmi ceux-ci, le Dr Suad Abdul Khabeer explique que le foulard "n'est pas un accessoire de séduction ou de mode (...) mais un accessoire de croyance, de beauté, de défiance et de lutte."

Sana Saeed, journaliste pour The Islamic Monthly critique le côté superficiel du clip. "Au lieu de montrer ce qui fait que ces femmes sont uniques, elles sont cantonnées à une image superficielle." La jeune femme a également réagi sur son compte Twitter.