La condition de la femme en chiffres

Voici en chiffres officiels un aperçu parlant de la condition féminine dans le monde... Ils font souvent froid dans le dos

A.D.

Ce 8 mars, la femme est célébrée dans le monde entier. Certaines statistiques font encore froid dans le dos, mettant en exergue les inégalités et les abus dont elle est victime. Petit tour d'horizon :


  • Sur notre planète, il y a légèrement plus d’hommes : 102 hommes pour 100 femmes.

  • Malgré les campagnes de sensibilisation et d'information, 36% de femmes belges sont victimes de violence physique ou sexuelle. 56 femmes sont violées par semaine en Belgique. Parmi elles, 25% se sont vues imposer des relations sexuelles par leur partenaire.

  • En Afrique et dans certains pays du Moyen-Orient, 130 millions de filles et de femmes actuellement en vie ont subi des mutilations génitales féminines.

  • Dans notre pays, la gent féminine gagne en moyenne 11 à 24% de moins que les hommes. En France, trois femmes sur quatre touchent moins d'argent que leur conjoint.

  • Les femmes vivent généralement plus longtemps que les hommes. Entre 19 et 35 ans, les hommes ont au moins 2 fois plus de risque de mourir que les femmes.

  • L’âge moyen pour un premier mariage se situait en 2010 à 29,7 ans pour les femmes et 32,1 ans pour les hommes. Trente et un mariages polygames ont été enregistrés ces six dernières années dans des communes belges.

  • C'est seulement en 2002 que la Constitution belge garantit le principe d’égalité des femmes et des hommes et favorise leur égal accès aux mandats électifs et publics.

  • Chaque année, 50 000 femmes meurent des suites d’un avortement clandestin. Et 250 000 femmes meurent des suites d’une complication de grossesse.
  • L'âge moyen pour une première grossesse est de 28 ans. En Belgique, l'avortement est autorisé jusqu'à 12 semaines. En Europe, ce droit élémentaire est limité dans certains pays, comme l'Irlande ou Chypre ou est menacé en Espagne.

  • 2/3 des analphabètes sont des femmes.

  • Dans le monde, les femmes représentent 70% de la population vivant sous le seuil de pauvreté.

  • En Arabie Saoudite,Sarah al-Souhaïmi est la première femme à être nommée à la tête d'une banque d'investissement. Soumayya Jabarti était devenue la première saoudienne à être choisie comme rédactrice en chef d'un quotidien national.

Sources : Amnesty International, Oxfam, ONU, Agence européenne des droits fondamentaux (FRA), Insee, Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes, Institut national d'études démographiques (Ined) Médecins du Monde.

















Sur le même sujet