American Apparel, la polémique de trop?

Dans une nouvelle campagne, l'enseigne de prêt-à-porter American Apparel ose exposer une femme d'origine musulmane les seins nus... Une publicité audacieuse!

American Apparel, la polémique de trop?
©American Apparel
S.C

Lorsqu'il s'agit de se faire remarquer, American Apparel n'est pas en reste. Après la controverse des publicités jugées trop sexualisantes, le fameux t-shirt « menstruations » d'un goût plutôt douteux, ou pire encore, les poils pubiens sur les mannequins dans les vitrines, l'enseigne américaine compte une provocation de plus à son compteur. Sa dernière publicité met en scène une jeune femme de 22 ans en topless avec, sur sa poitrine, les mots « Made in Bangladesh ». Maks est en effet née à Dacca. De confession musulmane, elle vit en Californie depuis l'âge de 4 ans. "Je soutiens pleinement le message de la publicité. J'aime toutes les cultures et toutes les religions. Je choisis la créativité et aussi le droit de m'exprimer librement", explique Maks au Daily Mail. La jeune fille avoue avoir « pris ses distances » avec la religion pour afficher sa « propre identité ».

Si la campagne peut titiller les sensibilités de certains, son objectif est avant tout d'informer l'opinion publique sur les conditions de travail dans les pays où la main d'oeuvre est quasi gratuite. American Apparel met donc en avant ses propres pratiques: tous les vêtements sont fabriqués à Los Angeles. Le double sens de la publicité est audacieux...