Ces 50 prénoms d'enfant interdits en Arabie Saoudite

Jugés trop occidentaux ou blasphématoires, des prénoms comme Sandy, Linda ou encore Malika et Binyamin sont désormais bannis.

S.C

On le sait, l'Arabie Saoudite reste agrippée au respect de ses traditions. Et le contexte de la mission économique de notre princesse Astrid dans ce pays nous le confirme. Cachées derrière une palissade, voilà comment les quelque quarante industrielles ont pu participer à une conférence. Un malaise qui montre combien les relations entre ce royaume et l'Occident sont compliquées. D'ailleurs, une « liste noire » des prénoms de nouveaux-nés vient d'être dressée, essentiellement parce qu'ils sont jugés trop occidentaux ou blasphématoires.

C'est tout récent. Le bureau de l'état civil saoudien vient d'interdire cinquante prénoms. Certains, comme Sandy, Linda, Elaine, Alice rappellent l'Occident, d'autres font référence à la royauté. Rivaliser avec la famille royale est totalement inconcevable. Sont donc bannis des «Amir » (Prince), Malika (Reine ), « Mamlaka » (Royaume) ou « Sumuw » (Altesse ).

La religion entre également en compte. Les parents ne peuvent désormais plus appeler leur enfant Malak (Ange), Nabi (prophète), ou Jibreel (Gabriel). D'autres prénoms n'entrent pas dans une catégorie particulière tels que Abdul Naser et Binyamin, explique le site dubaïote Gulfnews. Mais, ce dernier désigne le premier ministre israélien. Quant au premier, c'est le nom du célèbre président égyptien contesté par l'Arabie Saoudite.

La liste des prénoms interdits :

Malaak, Abdul Aati, Abdul Naser, Abdul Musleh, Nabi, Nabiyya, Amir, Sumuw, Al Mamlaka, Malika, Mamlaka, Tabarak, Nardeen, Maya, Linda, Randa, Basmala, Taline, Aram, Nareej, Rital, Alice, Sandy, Rama, Maline, Elaine, Inar, Maliktina, Lareen, Kibrial, Lauren, Binyamin, Naris, Yara, Sitav, Loland,Tilaj, Barrah,  Abdul Nabi,  Abdul Rasool, Jibreel, Abdul Mu’een, Abrar, Iman, Bayan, Baseel,Wireelam.