Les critères de beauté varient selon le pays, la preuve avec Photoshop

Existe-t-il un véritable idéal féminin universel? La réponse est bien entendu NON. Pour le prouver, une jeune journaliste a envoyé la même photo d'elle, neutre, sans maquillage, les cheveux attachés et épaules nues, à une quarantaine de retoucheurs dans le monde.

Les critères de beauté varient selon le pays, la preuve avec Photoshop
©Esther Honig
S.C

Une journaliste prouve via Photoshop que le concept de beauté est culturel. Dans 25 pays, son portrait a été retouché différemment...

Existe-t-il un véritable idéal féminin universel? La réponse est bien entendu NON. Pour le prouver, une jeune journaliste a envoyé la même photo d'elle, neutre, sans maquillage, les cheveux attachés et épaules nues, à une quarantaine de retoucheurs dans le monde. Via des plateformes d'échange de services, Esther Honig leur a demandé (pour 5 à 30 dollars) de « la rendre belle ». Succès total, puisque vingt-cinq pays sont représentés dans ce projet  " Before & After ".

Photoshop a pris une place prépondérante dans nos sociétés. La retouche fait partie du quotidien et s'élabore selon certains critères esthétiques bien ancrés, mais pas universels. Effectivement, qu'on vive au Sri Lanka, au Kenya ou en Ukraine, les idéaux de beauté sont totalement différents. «Aux Etats-Unis, Photoshop est devenu le symbole des standards de beauté irréalistes imposés par notre société. Mon projet, Before & After, examine comment ces standards de beauté varient d'une culture à l'autre au niveau mondial», explique la journaliste sur son site .

Les résultats de ce projet le prouvent puisque la journaliste se voit avec le teint hâlé suivi du teint de porcelaine, avec les clavicules apparentes ou cachées, les sourcils épais ou plus fins, les yeux de couleurs différentes, des cheveux longs ou courts, un voile, du maquillage prononcé ou non, etc.

Au Maroc

Aux Etats-Unis

En Inde

Argentine

Sur le même sujet