A New Delhi, "faire le singe", c'est un vrai métier

De jeunes et vigoureux Indiens recrutés par le gouvernement font littéralement le singe aux abords de bâtiments officiels de New Delhi pour effrayer les primates, bien réels eux, qui écument la capitale indienne en quête de nourriture.

AFP
A New Delhi, "faire le singe", c'est un vrai métier
©AP

De jeunes et vigoureux Indiens recrutés par le gouvernement font littéralement le singe aux abords de bâtiments officiels de New Delhi pour effrayer les primates, bien réels eux, qui écument la capitale indienne en quête de nourriture. Un groupe de 40 hommes "très talentueux", portant des masques de singes et imitant leurs hurlements, font le guet près du Parlement national et d'autres institutions.

Dès que des singes en chair et en poils se montrent, ces agents de sécurité très spéciaux se mettent à gesticuler et à pousser des cris hostiles.

"Divers efforts sont entrepris pour répondre à la menace des singes et des chiens à l'intérieur et autour du Parlement", a expliqué le ministre du Développement urbain, M Venkaiah Naidu.

"Il s'agit notamment d'effrayer les singes en formant des personnes à imiter et à se déguiser en langur", un singe à longue queue plus gros que le macaque rhésus dont la population est envahissante à New Delhi, a-t-il ajouté.

Les riches habitants de New Delhi ont longtemps fait appel à des dresseurs de langurs pour tenir les macaques éloignés de leur résidence.

Mais le gouvernement a interdit cette pratique l'an dernier en jugeant illégal le maintien en captivité de singes dans un pays où ils sont révérés.