Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons

Au Bénin, depuis le 2 août, le port du casque pour les motocyclistes est devenu obligatoire. Dans leur ensemble, les populations locales respectent la mesure. Mais tous les casques de moto ne se valent pas: casserole, panier en osier, jarre cassée, ... Ils peuvent se le permettre, puisqu'aucun contrôle qualité n'a été exigé par les autorités.

Félix Dumont
Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook

Depuis le 2 août, au Bénin, le port du casque obligatoire pour les motocyclistes est entré dans sa phase répressive, rapporte La Nouvelle Tribune, quotidien béninois.

Dans leur ensemble, les populations locales respectent la mesure. Mais tous les casques de moto ne se valent pas: casserole, panier en osier, jarre cassée, ... Faute d'un contrôle de qualité exigé par les autorités, les Béninois se couvrent la tête avec ce qu'ils trouvent et redoublent d'inventivité pour respecter la loi à moindre coût. Tant pis pour la qualité, et donc, la sécurité.

Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook


Le port du casque obligatoire au Bénin: tous les moyens sont bons
©Facebook



"Commençons d’abord. La meilleure solution, c’est d’abord amener le Béninois à avoir l’habitude de porter le casque", défend le Directeur général du Conseil national de la sécurité routière, Sylvain Zohoun, qui reporte le problème de la qualité des casques à plus tard. Les autorités souhaitent aller progressivement dans l'obligation du port du casque, au vu des résistances. En effet, dans plusieurs villes béninoises, des habitants ont manifesté leur mécontentement en brûlant des pneus, et même des drapeaux. "Si on va à une répression plus grande, ça peut créer encore d'autres choses" poursuit Sylvain Zohoun.