Avenue, rue, boulevard, chaussée... Quelle différence ?

La semaine de la mobilité s'ouvre en Wallonie et à Bruxelles du 16 au 22 septembre. L'occasion de rappeler l’étymologie des voies que vous empruntez.

Jacques Besnard
Avenue, rue, boulevard, chaussée... Quelle différence ?
©BELGA

Lorsque vous sortez de votre domicile, vous enfourchez votre vélo pour sortir de votre rue, vous empruntez la chaussée de Waterloo, vous vous dégourdissez les jambes à travers la drève des Renards dans le Bois de la Cambre, flânez vers l'avenue de la Couronne, avant de vous rendre jusqu'au boulevard Anspach. Mais au fond quelle est la différence entre toutes ces voies ? A l'occasion de la semaine de la mobilité, LaLibre.be s'interroge en sollicitant les connaissances de l'écrivain et journaliste Jacques Mercier.


Avenue, rue, boulevard, chaussée... Quelle différence ?
©JC Guillaume



Commençons tout d'abord par la ville et le mot le plus courant: la rue. Cette voie de circulation est en général une artère bordée par des maisons, des immeubles ou des propriétés. L'avenue est plus grande et par définition bordée par des arbres "même s'il peut exister des avenues sans arbres", tient à préciser M.Mercier. 

Le boulevard est également presque toujours bordé d'arbres. "Au départ ils étaient plus larges, plus spacieux que les avenues mais ce sont surtout des artères où l'on se promène, où l'on flâne". La chaussée, quant à elle, se différenciait par le passé des rues et des avenues par le fait qu'elle était pavée ou empierrée. Enfin, la venelle est une petite rue très étroite.

Avenue, rue, boulevard, chaussée... Quelle différence ?
©JC Guillaume



En campagne et notamment dans les bois on peut emprunter une cavée (ou scavée en Wallonie) qui est un chemin creux créé par l'usure du passage, un layon (dans les bois très touffus) qui sépare une parcelle "et qui peut parfois être créé par le passage de chasseurs" ou une charmille, "chemin recouvert par des charmes ou par d'autres sortes d'arbres". Enfin, le ravin que l'on assimile aujourd'hui à une pente était au départ un chemin creusé par l'eau.

Avenue, rue, boulevard, chaussée... Quelle différence ?
©JC Guillaume



D'autres termes sont spécialement utilisés au plat pays. C'est le cas du mot piétonnier* qui se dit d'un lieu réservé aux piétons et du terme drève (dérivé du flamand "dreef") qui est une allée bordée d'arbres "qui menait à l'entrée d'un château".