Dominique Monami prise à partie par des manifestants

Notre ancienne championne se souviendra encore longtemps de ce 6 novembre 2014. Découvrez son récit.

Rédaction en ligne
Dominique Monami prise à partie par des manifestants
©reporters

La manifestation de ce 6 novembre n'a pas fait que des heureux.

Nombreux et nombreuses sont ceux qui ont été confrontés de près ou de loin aux manifestants. Parmi toutes ces personnes, on retrouve Dominique Monami. Alors qu'elle se rendait à une réunion professionnelle sur Bruxelles, l'ancienne championne de tennis a été confrontée à quelques manifestants...

Sur Facebook, elle revient, à sa manière, sur cette journée syndicale:

"Ce matin, je prends le train pour aller à Bruxelles. Je vais au guichet pour acheter mon ticket de train comme tout bon citoyen et je paie 9 euros pour mon aller-retour. A ce même moment, au guichet à côté, un homme demande également un ticket pour Bruxelles mais ajoute que c'est pour aller manifester. A ma grande stupéfaction, il reçoit un ticket à un prix réduit. Lui, il ne va pas travailler et est payé pour manifester et en plus il a un ticket à un prix réduit alors que moi..., je dois payer mon ticket et je VAIS travailler.

Ensuite, je me dirige sur le quai pour prendre mon train et je me vois refuser l'entrée sous prétexte que c'est complet avec 95 % de personnes qui ont payé un ticket MOINS cher et qui eux peuvent entrer dans ce train. Finalement, je me dirige vers un autre wagon bondé mais j'arrive à me faufiler du mieux que je peux. Je me retrouve entre des personnes travaillant dans le port d'Anvers à moitié bourrés et que nous chantent ces belles chansons du style on veut voir des seins ou sexe avec cette blonde (traduction du NL vers le FR).

Finalement arrivée à Bxl, je sors du train pour laisser sortir ces manifestants laissant des canettes de bière et autres détritus, jettent des pétards bien fort en sortant du train, puis remontent dans le train pour finalement sortir à Bxl-Centrale. Réunion terminée, retour à la gare pour me retrouver avec d'autres manifestants cette fois-ci complètement bourrés qui me reconnaissent et commencent à faire des commentaires sur les sportifs qui gagnent bien leur vie et qui ne paient pas bcp d'impôts.

Chouette journée à Bruxelles!!! Je reviendrai certainement le 15 décembre juste pour l'ambiance."